noscript

Please Wait...

Covid-19 / Palestine: Le nombre des détenus testés positifs s’élève à 131

Covid-19 / Palestine: Le nombre des détenus testés positifs s’élève à 131
folder_openPalestine access_time depuis 14 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Le nombre de prisonniers testés positifs au coronavirus dans les prisons israéliennes est passé à 131, a annoncé mercredi le club palestinien «Al-Assir».

Amani Sarahnah, responsable médias et relations presse au club a déclaré à l'Agence Anadolu, que quatre nouveaux cas ont été enregistrés parmi les détenus, portant le nombre total des personnes contaminées dans les prisons israéliennes à 131.

«Dans la prison de ''Gilboa'', la Covid-19 a touché 100 prisonniers», a-t-elle ajouté.

Un prisonnier palestinien décédé

Le prisonnier palestinien Kamal Abu Waer, âgé de 46 ans, originaire de Jénine, au nord de la Cisjordanie occupée, détenu dans les prisons israéliennes depuis 17 ans, est décédé ce mardi 10 novembre 2020 dans la prison israélienne de Majdou.

Le détenu Kamal est mort suite à un cancer de la gorge, il avait également contracté le coronavirus en détention., il a été arrêté en 2003, et il a été condamné à perpétuité.

Depuis 1967, 226 prisonniers palestiniens sont morts dans les prisons israéliennes.

Ce prisonnier entravé par la police, soi-disant la plus morale du monde, d'un Etat, soi-disant le seul Etat démocratique de la région, ne sera ni le premier ni le dernier détenu palestinien mort dans une prison israélienne.

De par une négligence médicale délibérée, de par les mesures atroces de l’occupation contre tous nos prisonniers, mais surtout, de par le silence complice de la communauté internationale, cette situation va se répéter.

La mort de Kamal va inciter toute notre population à continuer son combat pour la libération de tous les détenus des ghettos israéliens., et contre toutes les mesures illégales de cet état d'occupation. A l'exemple du prisonnier Maher al-Akhras, qu'il a entamé 103 jours de grève de la faim pour protester contre sa détention administrative illégale.

Cet état d’apartheid continue sa politique agressive contre eux, comme contre toute notre population civile. Il poursuit ses crimes contre des prisonniers isolés qui sont de plus en plus abandonnés à l’arbitraire et à l’acharnement criminel des autorités pénitentiaires, sans suivi médical, ni visites.

Dans ces prisons, leur situation se dégrade jour après jour, et les autorités israéliennes aggravent encore leur souffrance par des mesures illégales et des provocations permanentes. Une mort lente attend les cinq mille prisonniers qui sont toujours derrière les barreaux israéliens.

Près de 5400 Palestiniens sont détenus dans les prisons israéliennes dont 42 femmes, 170 enfants et 370 détenus administratifs, selon le club Al-Assir.

 

Comments

//