noscript

Please Wait...

Négociations de démarcation: Amal et le Hezbollah refusent la participation de personnalités libanaises civiles, appellent à reconstituer la délégation

Négociations de démarcation: Amal et le Hezbollah refusent la participation de personnalités libanaises civiles, appellent à reconstituer la délégation
folder_openLiban access_time depuis 16 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Traduit par AlAhed  

Quelques heures avant l'arrivée du négociateur israélien à Naqoura, pour négocier indirectement avec le Liban sur la démarcation des frontières sud, les directions du mouvement Amal et du Hezbollah ont annoncé leur rejet de la participation de personnalités civiles libanaises à la négociation, ce qui contredit l'accord-cadre annoncé par le président Nabih Berri et le contenu de l'accord d'avril, et porte atteinte aux constantes patriotiques du Liban, l’entraînant dans ce que recherche l'ennemi israélien.

La déclaration suivante a été publiée par les directions du Mouvement Amal et du Hezbollah:

«L'accord-cadre annoncé par le président Nabih Berri sur les négociations sur la démarcation des frontières a affirmé dans son introduction qu’à partir de l'accord d'avril 1996 et de la résolution 1701, des réunions périodiques se tiennent exclusivement entre officiers militaires, et par conséquent, la formation de la délégation libanaise sous la forme mentionnée et comprenant des personnalités civiles, contredit l'accord-cadre et le contenu de l'accord d'avril. Par conséquent, et se basant sur leur attachement aux constantes nationales et de leur refus d'être entraîné dans ce que recherche l'ennemi israélien par la formation de sa délégation de négociation comprenant une majorité de personnalités politiques et économiques, le Mouvement Amal et le Hezbollah déclarent clairement rejeter ce qui s'est passé et le considérer en dehors du cadre de la règle d'entente sur laquelle était  basé l'accord, ce qui porte atteinte à la position du Liban et à son intérêt suprême, et constitue une transgression de tous les éléments de force de notre pays et un coup dur porté à son rôle, à sa résistance et à sa position arabe, et représente une reconnaissance de la logique israélienne qui cherche n’importe quelle forme de normalisation.

Le Mouvement Amal et le Hezbollah appellent à révoquer immédiatement cette décision et à reconstituer la délégation libanaise conformément à l'accord-cadre.»

Comments

//