noscript

Please Wait...

Coronavirus: plus de 1,07 million de morts dans le monde, inenvisageable de laisser le Covid-19 circuler selon l’OMS

Coronavirus: plus de 1,07 million de morts dans le monde, inenvisageable de laisser le Covid-19 circuler selon l’OMS
folder_openAsie access_time depuis 17 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a jugé lundi inenvisageable de laisser le Covid-19 circuler librement dans la société pour que la population accède, comme certains l'ont suggéré, à l'immunité collective contre une pandémie qui a déjà fait au moins 1.077.849 morts dans le monde.

«Jamais dans l'histoire de la santé publique, l'immunité collective n'a été utilisée comme stratégie pour répondre à une épidémie, et encore moins à une pandémie. C'est scientifiquement et éthiquement problématique», a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Plus de 1,07 million de morts

La pandémie a fait au moins 1.077.849 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi.

Plus de 37,5 millions de cas d'infection ont été diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 214.776 décès, suivi par le Brésil (150.488), l'Inde (109.150), le Mexique (83.781) et le Royaume-Uni (42.825).

L'Angleterre ferme les pubs à Liverpool

Face à une résurgence du nouveau coronavirus en Europe, les autorités ont mis en œuvre de nouvelles mesures de restrictions.

Pour «écraser partout où il apparaît» le nouveau coronavirus qui revient en force et menace de déborder les services de santé, le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi de fermer les pubs à Liverpool et de réactiver trois hôpitaux de campagne mis en place au printemps.

Boris Johnson a présenté un nouveau système d'alerte à trois niveaux, «moyen», «élevé» et «très élevé», censé simplifier à partir de mercredi le patchwork actuel de restrictions pour l'Angleterre.

Les autres nations du Royaume-Uni sont compétentes pour appliquer leur propre dispositif.

«Deuxième vague forte» en France

La France est «dans une deuxième vague forte» de l'épidémie et «il ne peut plus y avoir de relâchement», a déclaré le Premier ministre français, sans exclure si nécessaire des reconfinements localisés.

«Un reconfinement général», dont «les conséquences sont absolument dramatiques», «doit être par tous moyens évité», a précisé Jean Castex.

Les villes de Toulouse et Montpellier passeront mardi en zone d'alerte maximale, rejoignant de nombreuses autres villes comme Paris, Marseille, Lyon ou Lille.

La Chine dépiste une métropole entière

Même tendance en Asie. La Chine mène lundi une campagne massive de dépistage de la métropole de Qingdao (Est) après la découverte de six cas. Les neuf millions d'habitants de la métropole seront soumis à ces tests dans les cinq jours.

Selon les autorités sanitaires locales, toutes les personnes contaminées semblent avoir un lien avec un hôpital de la ville qui traite des patients du Covid-19.

Nouvelles restrictions en Malaisie

Après un rebond des cas de contamination, la Malaisie a annoncé de nouvelles restrictions qui seront appliquées à partir de mercredi dans la capitale Kuala Lumpur, l'Etat de Selangor voisin et la capitale administrative Putrajaya, ainsi que dans l'ensemble de l'Etat de Sabah sur l'île de Bornéo.

Les écoles et les lieux de culte seront fermés et les citoyens seront autorisés à quitter leur domicile seulement pour des tâches essentielles comme pour faire les courses.

Suspension de l'essai du vaccin de Johnson & Johnson

Aux Etats-Unis, le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson a annoncé lundi la suspension de son essai clinique d'un vaccin contre le Covid-19, l'un des participants étant tombé malade.

«Nous avons interrompu temporairement le dosage supplémentaire dans tous nos essais cliniques d'un vaccin expérimental contre le Covid-19, y compris l'ensemble de l'essai de phase 3, en raison d'une maladie inexpliquée chez un participant», a déclaré le groupe.

Le gouvernement américain investit près d'un demi-milliard de dollars dans la mise au point et la distribution à large échelle d'un traitement contre le Covid-19 du laboratoire britannique AstraZeneca, en phase avancée d'essais cliniques, a annoncé le géant pharmaceutique.

5e cas de réinfection aux Etats-Unis

Par ailleurs, le médecin de la Maison Blanche, Sean Conley, a annoncé lundi que Donald Trump avait été testé négatif au Covid-19 «plusieurs jours de suite» en utilisant un test rapide. Privé de déplacement pendant dix jours par le Covid-19, le président américain a retrouvé les estrades de campagne en Floride, assurant être en «pleine forme» à 22 jours de l'élection qui l'opposera à Joe Biden.

Mauvaise nouvelle. Un Américain a attrapé deux fois le Covid-19 à un mois et demi d'intervalle et la deuxième infection était plus sévère que la première, selon une étude parue mardi dans la revue médicale The Lancet Infectious Diseases, qui détaille ce cas de réinfection, l'un des cinq recensés jusque-là dans le monde.

Comments

//