noscript

Please Wait...

Coronavirus: plus de 7 millions de cas en Inde, nouvelles restrictions en Angleterre, en Espagne et en France

Coronavirus: plus de 7 millions de cas en Inde, nouvelles restrictions en Angleterre, en Espagne et en France
folder_openAsie access_time depuis 18 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Tandis que l'Inde a atteint 7 millions de cas et que de nouvelles restrictions touchent la France, l'Espagne et l'Angleterre, l'Italie pourrait, elle, alléger son protocole sanitaire, et le Cap-Vert rouvre ses frontières.

Le nombre de cas de coronavirus a franchi dimanche 11 octobre en Inde le seuil des 7 millions, un chiffre qui se rapproche de celui atteint par les États-Unis, le pays du monde le plus touché par la pandémie (7,7 millions).

Le chiffre pourrait être en réalité bien plus élevé au vu du taux de dépistage beaucoup plus faible qu'ailleurs.

Le nombre de décès (108.334 dimanche) est toutefois bien inférieur à celui des États-Unis (214.765).

La relative jeunesse de la population indienne, une possible immunité grâce à d'autres maladies et un manque de recensement officiel des morts pourraient expliquer ces chiffres.

Plus de 37 millions de cas dans le monde

Au niveau mondial, la pandémie a fait au moins 1.074.055 morts depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche à 11h00 GMT.

Au total, plus de 37,2 millions de cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dont au moins 25.763.900 sont guéris.

Après les Etats-Unis, le pays le plus endeuillé du monde avec 214.765 morts, suivent le Brésil (150.488), l'Inde (108.334), le Mexique (83.507) et le Royaume-Uni (42.679).

Restrictions en Catalogne et en Navarre

L’intensification de la pandémie en Europe a conduit plusieurs pays à durcir les mesures de restrictions.

Deux régions espagnoles frontalières de la France, la Catalogne et la Navarre, ont annoncé dimanche qu'elles renforçaient leurs restrictions pour tenter de freiner une hausse de contaminations.

À partir de mardi, les réunions seront limitées à six personnes en Navarre, tandis que bars et restaurants vont devoir fermer à 22h.

Cinémas, théâtres et librairies devront réduire leur fréquentation à 30% et les supermarchés à 40%.

En Catalogne, les autorités ont appelé les entreprises à encourager le télétravail et les universités à éviter les cours sur place.

Toulouse et Montpellier en alerte maximale

Deux nouvelles grandes villes françaises, Toulouse et Montpellier vont être ajoutées mardi à la liste des villes en «alerte maximale» face à la pandémie.

Plus de 16 000 cas de Covid supplémentaires ont été recensés en France dans le dernier bilan dévoilé ce dimanche soir par Santé publique France. Les nouvelles contaminations (près de 27.000 la veille) ne cessent d'augmenter, de même que les admissions en réanimation (1483 patients au total dimanche, un record depuis mai).

Un protocole bientôt allégé en Italie?

Le Comité technique et scientifique (CTS) italien, l'organe qui conseille le gouvernement de Rome dans la lutte contre l'épidémie, a proposé des mesures allégeant le protocole sanitaire, comme la réduction de la quarantaine à dix jours.

Le ministre de la santé italien Roberto Speranza a indiqué dimanche, à l'issue d'une réunion avec les membres du CTS, qu'il proposera en outre au gouvernement l'interdiction de toutes les fêtes, publiques ou privées. Rome envisage également l'arrêt des activités sportives d'amateurs, comme le football ou le basket entre amis.

«Après des semaines où le gouvernement a cherché à élargir les mailles du filet, nous sommes obligés maintenant à les resserrer», a-t-il ajouté.

Premier pays touché en Europe, l'Italie a payé un lourd tribut à l'épidémie et a dépassé les 36.000 morts, avec plus de 350.000 cas diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Elle enregistre dernièrement une recrudescence de cas, contraignant le gouvernement à envisager des mesures encore plus rigoureuses.

Nouveau système d'alerte au Royaume-Uni

À l'inverse, ce lundi, Boris Johnson va présenter lundi aux députés un nouveau système avec trois niveaux d'alerte qui déterminera les mesures à appliquer dans les régions anglaises selon la propagation du coronavirus, le nord de l'Angleterre se préparant à un durcissement des restrictions.

Les députés débattront et voteront dans le cours de la semaine sur ces mesures, destinées à simplifier et clarifier les décisions en matière de lutte contre le virus.

Le Royaume-Uni, pays le plus durement touché en Europe avec plus de 42.800 morts, a enregistré dimanche près de 13.000 nouveaux cas.

Le Cap-Vert rouvre ses frontières

Par ailleurs, l'archipel du Cap-Vert au large du Sénégal rouvre ses frontières lundi après plus de six mois de fermeture. Les visiteurs devront présenter un test PCR négatif pour pouvoir embarquer dans un vol à destination du pays.

La Chine dépiste une métropole entière après six cas de Covid-19

En Chine, les autorités sanitaires menaient lundi une campagne massive de dépistage de la métropole de Qingdao (9 millions d'habitants), après la découverte de six cas de Covid-19.

Le pays asiatique, où le nouveau coronavirus a fait son apparition fin 2019, a depuis plusieurs mois endigué l'épidémie sur son sol grâce à de stricts contrôles, au port du masque généralisé, aux mesures de confinement et aux applications de traçage.

Nationalement, seuls quelques nouveaux malades sont recensés chaque jour, la quasi-totalité étant des Chinois revenus de l'étranger et placés en quarantaine dès leur arrivée.

Mais la découverte dimanche à Qingdao (est) de six cas de coronavirus d'origine locale alimente les craintes d'une résurgence de l'épidémie.

Selon les autorités sanitaires locales, toutes les personnes contaminées semblent avoir un lien avec un hôpital de la ville qui traite des patients du Covid-19. Mais le foyer d'infection n'est pour le moment pas connu.

Le Mexique annonce son premier cas cumulant Covid-19 et grippe A(H1N1)

Autre mauvaise nouvelle. Une femme de 54 ans est devenue la première personne au Mexique à être contaminée à la fois par le Covid-19 et par la grippe A(H1N1), ont annoncé dimanche les autorités.

Cette femme de Mexico «souffrait de maladies auto-immunes, avec des antécédents de cancer et d'obésité, en plus d'une maladie pulmonaire chronique», a dit Jose Luis Alomia, directeur de l'Épidémiologie au sein du ministère de la Santé, lors de sa traditionnelle conférence de presse.

La patiente présentait des symptômes fin septembre qui ont entraîné son hospitalisation à l'Institut national de nutrition. Les médecins jugent son état stable.

Le Mexique est le quatrième pays le plus endeuillé par la pandémie de Covid-19, avec 83.781 décès et quelque 817.503 contaminations, selon les derniers chiffres officiels.

Comments

//