noscript

Please Wait...

Coronavirus: plus de 810.000 morts dans le monde, premier cas de réinfection

Coronavirus: plus de 810.000 morts dans le monde, premier cas de réinfection
folder_openEurope access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Au moment où la planète pleure plus de 810.000 morts, le nouveau coronavirus nous réserve toujours mauvaises surprises: Ainsi, le premier cas de réinfection avérée (encore en cours d’examen par l’OMS) a été décrit par des chercheurs de l’université de Hongkong.

Des chercheurs hongkongais affirment avoir découvert le premier cas avéré au monde de réinfection par le Covid-19. Une analyse génétique montre que ces deux infections ont été causées par deux souches différentes du virus.

Le patient, un Hongkongais de 33 ans, avait été testé positif le 26 mars puis une fois guéri, il avait été testé négatif à deux reprises. Mais le 15 août, il a de nouveau été testé positif, sans toutefois présenter aucun symptôme.

Il est trop tôt pour en tirer des conclusions sur la suite de la pandémie affirment des experts.

Plus de 810.000 morts

La pandémie a fait au moins 810.071 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi.

Plus de 23.529.392 cas ont été diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 177.215 décès. Suivent le Brésil avec 115.309 morts, le Mexique (60.480), l'Inde (57.542) et le Royaume-Uni (41.433).

Le Pérou recense désormais 600.438 cas de Covid-19 pour 27.813 décès.

L'Argentine, quant à elle, a atteint un record quotidien de décès avec 381 morts en 24 heures. Le bilan de l'épidémie est de 7.366 morts pour 350.854 cas.

Berlin place l'Ile de France et la Provence dans les zones à risques

L'Allemagne a placé les régions Ile-de-France, avec Paris, et Provence-Alpes-Côte-d'Azur en zones à risque en raison du nombre élevé de cas d'infections au nouveau coronavirus.

Le ministère des Affaires étrangères met en garde sur son site internet contre «les voyages touristiques, non indispensables» à destination de ces régions, ce qui signifie que les voyageurs revenant en Allemagne devront se soumettre à un test de dépistage et observer une quarantaine dans l'attente du résultat.

Lundi, le pays a fait état de plus de 700 nouveaux cas en 24 heures, mais en moyenne, ils ont largement dépassé le millier ces dernières semaines.

La situation en France

Près de 2.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en France au cours des dernières 24 heures, selon les chiffres publiés lundi par la Direction générale de la Santé. Au total, 1.955 nouveaux diagnostics positifs ont été enregistrés, contre 4.897 dimanche. Sur une semaine, cela porte le nombre de nouveaux cas à 23.591. Le pourcentage de tests positifs entre le 15 et le 21 août est de 3,6%.

En 24 heures, 22 nouveaux foyers de cas groupés (clusters) ont été détectés, a aussi indiqué la DGS.

Au total, 4.690 personnes sont hospitalisées pour une infection au Covid-19, un chiffre en légère baisse (4.709 dimanche et 4.711 samedi).

Le nombre de patients en réanimation (399) accuse en revanche une légère hausse par rapport à dimanche (353, soit 16 personnes en plus). Quinze décès supplémentaires ont été enregistrés en 24 heures, portant le nombre de morts depuis le début de l'épidémie en France à 30.528 personnes, dont 20.017 au sein des établissements hospitaliers et 10.511 en établissements sociaux et médico-sociaux (un chiffre qui date de mardi dernier et sera actualisé le 25 août).

Ile de France, Grand Est, Hauts-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur regroupent 68% des malades en réanimation.

Plusieurs cas confirmés au sein d'une famille de Gaza

A Gaza, de premiers cas de contamination au coronavirus au sein de la population palestinienne ont été confirmés lundi, alors que les autorités ont recensé quatre infections dans un camp de réfugiés, et les forces de sécurité ont déclaré qu'un confinement total serait en vigueur pendant 48 heures.

Les cas concernent une seule famille du centre de Gaza, a indiqué un porte-parole du gouvernement, sur fond d'inquiétudes sur la situation du territoire entre pauvreté, densité de la population dans les camps de réfugiés et capacités hospitalières limitées.

«Un couvre-feu complet sera imposé à compter de ce soir et pour l'ensemble de la bande de Gaza», a dit Salama Marouf, le directeur du service de presse du gouvernement.

Alors que bruissaient les rumeurs d'un confinement, les habitants se sont pressés dans les supermarchés afin de faire des stocks de biens alimentaires et de produits d'hygiène.

Des véhicules de la police ont patrouillé les rues et, via des haut-parleurs, appelé la population à respecter le couvre-feu.

Le ministère de la Santé de l'enclave a indiqué que les cas ont été détectés après qu'une femme se soit rendue en Cisjordanie occupée, où elle a été contrôlée positive.

Avant lundi, aucune infection au coronavirus n'avait été confirmée dans la bande de Gaza, où réside 2 millions de Palestiniens, à l'exception des centres de quarantaine.

Colère au Xinjiang

En Chine, des habitants du Xinjiang ont fustigé les drastiques mesures de confinement imposées après un rebond des contaminations, un rare signe de défiance dans cette région sensible de Chine où vit la minorité musulmane ouïghoure.

La Chine, premier pays à avoir recensé l'an dernier des cas de nouveau coronavirus, a depuis largement endigué l'épidémie sur son sol.

Un foyer d'infection a toutefois été signalé le mois dernier à Urumqi, capitale régionale du Xinjiang, vaste région du nord-ouest de la Chine où vivent 25 millions d'habitants.

La rentrée à la TV au Mexique

En revanche, quelque 30 millions d'élèves mexicains ont fait leur rentrée des classes lundi via des cours diffusés à la télévision en raison de la pandémie de coronavirus.

Sont concernés les élèves du primaire et du secondaire, âgés de 4 à 18 ans, de l'enseignement public. Les écoles privées doivent aussi assurer un enseignement à distance.

Selon le gouvernement, le dispositif sera maintenu jusqu'à ce que les conditions sanitaires permettent un retour dans les classes. Les cours en présentiel sont suspendus depuis le 17 mars.

Le tourisme impacté

Sur le plan économique, la pandémie ravage le secteur du tourisme partout.

Plus de 90.000 emplois ont été supprimés ou sont à risque dans le secteur du voyage au Royaume-Uni, prévient l'association des agents de voyage Abta. Pour le secteur du voyage au sens strict (tour opérateurs, agents de voyage et compagnies aériennes), ce sont 39.000 emplois qui sont affectés par la pandémie (18% des effectifs totaux).

Les touristes étrangers ne seront pas autorisés à visiter Bali avant la fin de l'année 2020, faute d'amélioration de la situation sanitaire. Le gouverneur de «l'Ile des dieux» indonésienne renonce au projet de rouvrir le territoire en septembre. En 2019, plus de six millions de touristes avaient visité Bali.

Chute des dividendes

Les dividendes ont chuté de 22% dans le monde au second trimestre 2020, avec une baisse encore plus marquée en Europe (45%), plombés par les effets de la pandémie qui a fortement affecté les entreprises, selon un rapport de la société de gestion Janus Henderson Investors.

Comments

//