noscript

Please Wait...

Les combattants d’Ansarullah ont abattu un drone de fabrication américaine au Yémen

Les combattants d’Ansarullah ont abattu un drone de fabrication américaine au Yémen
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AP

Les combattants d’Ansarullah du Yémen ont abattu un drone de fabrication américaine au-dessus de la frontière nord du pays avec l’Arabie saoudite. Ni le royaume saoudien ni l’armée américaine n’ont immédiatement reconnu lundi avoir perdu un drone.

Le général Yahia Sarie, porte-parole des forces armées yéménites, a déclaré dans un communiqué que leurs défenses aériennes avaient abattu dimanche un drone AeroVironment RQ-20 Puma au-dessus du district de Harad, dans la province de Hajjah, au nord du Yémen.

Des images plus tard diffusées par la chaîne satellite Houthi Al-Masirah ont montré des combattants rassemblés autour du drone lancé à la main, qui semblait avoir des trous de balle. Le drone alimenté par batterie avait une caméra, apparemment également frappée par une balle.

Le ruban de masquage sur sa queue portait ce qui semblait être le logo du palmier et des épées croisées de l’Arabie saoudite, en arabe écrit sur le côté «God Bless You», une inscription courante sur les avions saoudiens.

L’armée saoudienne, qui combat Ansarullah depuis 2015, n’est pas connue pour faire fonctionner ce drone. Un porte-parole de l’armée saoudienne n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Utilisé pour la première fois par les forces spéciales américaines, d’autres armes de l’armée américaine utilisent désormais le drone non armé pour les travaux de surveillance. Le commandement central de l’armée américaine et le commandement central de l’armée de l’air n’ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

L’armée américaine a déjà perdu des drones au Yémen. L’année dernière, Ansarullah a déclaré à deux reprises avoir abattu des drones américains MQ-9 Reaper, qui peuvent être armés de missiles.

L’armée américaine a accusé l’Iran de donner à Ansarullah des armes capables d’abattre ses drones. Mais l’Iran a nié avoir fourni des armes à Ansarullah.

La coalition dirigée par l’Arabie saoudite, avec le soutien des États-Unis, est intervenue en mars 2015 pour venir en aide et restaurer le gouvernement internationalement reconnu, comme elle déclare, alors que les raisons réelles de cette offensive sont différentes, principalement garder la dominance sur ce pays et sur ses ressources naturelles et pétrolières.

La guerre a tué plus de 112 000 personnes, dont 12 600 civils, selon le projet Armed Conflict Location & Event Data Project.

Comments

//