noscript

Please Wait...

Afghanistan: au moins 20 morts dans l’attaque d’une prison revendiquée par «Deach»

Afghanistan: au moins 20 morts dans l’attaque d’une prison revendiquée par «Deach»
folder_openAsie access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Au moins 20 personnes, dont des civils et des prisonniers, ont péri dans l'attaque toujours en cours d'une prison de l'est de l'Afghanistan par des combattants du groupe terroriste «Deach», ont annoncé lundi 3 août les autorités locales.

Des hommes armés ont lancé dimanche soir un assaut d'envergure contre une prison de Jalalabad, où sont détenus de nombreux «talibans» et membres de «Deach», aux dernières heures d'une trêve globalement respectée de trois jours entre «talibans» et forces afghanes pour la grande fête musulmane de l'Aïd.

La fusillade avec les forces de sécurité a fait 20 morts, selon Zaher Adel, porte-parole de l'hôpital provincial, un bilan amené à s'alourdir.

40 blessés se trouvent en effet dans un état grave, a-t-il indiqué.

Dans un communiqué publié dimanche soir par son agence de propagande «Amaq», «Deach» a revendiqué l'attaque.

Les terroristes de «Deach» n'étaient pas partie prenante de la trêve.

Les combats entre les forces afghanes et les assaillants de «Deach» se poursuivaient lundi matin.

700 prisonniers recapturés

De nombreux véhicules blindés et membres des forces de sécurité étaient déployés dans la zone, a constaté un journaliste de l'AFP à proximité de la prison.

Des tirs d'armes à feu et des explosions étaient audibles de loin.

«Les assaillants sont toujours à l'intérieur et à l'extérieur de la prison», a déclaré à l'AFP Attaullah Khogyani, porte-parole du gouverneur de la province de Nangarhar, dont Jalalabad est la capitale.

Environ 700 prisonniers qui avaient réussi à s'échapper au moment de l'assaut ont été rattrapés, a-t-il affirmé.

L'établissement pénitentiaire comptait dimanche plus de 1700 détenus, en majorité des combattants «talibans» et de «Deach», a rapporté à l'AFP une source sécuritaire.

Comments

//