noscript

Please Wait...

Aucune nouvelle depuis six semaines d’une militante détenue en Arabie saoudite

Aucune nouvelle depuis six semaines d’une militante détenue en Arabie saoudite
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Radio-Canada

Cela fait six semaines qu’aucune nouvelle n’a été donnée au public ou à la famille à propos de Loujain al-Hathloul, une militante des droits des femmes détenue en Arabie saoudite, selon son frère Walid.

Ce laps de temps est inégalé depuis son arrestation en mai 2018 avec neuf autres activistes.

Mme al-Hathloul, qui est âgée de 31 ans depuis vendredi, est diplômée de l’Université de la Colombie-Britannique. Elle a d’abord été accusée de vouloir déstabiliser le royaume avant d’être accusée de communiquer avec des médias étrangers et d’avoir tenté d’obtenir un emploi auprès des Nations unies.

Nous ne connaissons pas son état de santé et nous ne savons pas où elle se trouve précisément, explique Walid al-Hathloul lors d’une conversation téléphonique depuis Toronto.

D’après lui, sa soeur était détenue dans la prison de haute sécurité Al-Hayer, mais il ne sait pas si elle a depuis été placée dans un autre établissement. C’est une torture psychologique, affirme-t-il. Loujain sait que l’on va bien, mais nous ne sommes pas sûrs si elle va bien.

Avant le début de la pandémie, sa famille pouvait rendre visite à Loujain al-Hathloul chaque semaine. Mais ces visites ont été limitées à de simples appels téléphoniques lorsque l’Arabie saoudite a imposé des restrictions sanitaires pour empêcher la propagation du coronavirus.

Le procès de Loujain al-Hathloul a été reporté indéfiniment depuis le début de la pandémie.

 

Comments

//