noscript

Please Wait...

Menace contre les passagers civils de Mahan Air: Téhéran enverra une lettre de protestation à l’ONU

Menace contre les passagers civils de Mahan Air: Téhéran enverra une lettre de protestation à l’ONU
folder_openIran access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec IRNA

La mission iranienne aux Nations Unies enverra prochainement une lettre au Conseil de sécurité et au Secrétaire général des Nations Unies, exprimant son opposition à la menace posée contre l'avion de passagers Mahan Air.

Après que l'ambassadeur d'Iran auprès des Nations Unies, Majid Takht-Ravanchi, a appelé jeudi le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres et a souligné que la République islamique d'Iran tiendrait les États-Unis pour responsables de tout incident survenu à l'avion iranien sur le chemin du retour, il est rapporté que la mission iranienne à l'ONU enverra bientôt une lettre de protestation et les détails de l'incident à cette organisation.

La lettre sera envoyée au Conseil de sécurité et au Secrétaire général des Nations Unies pour enregistrement en tant que document auprès de cette organisation internationale.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Abbas Moussavi, faisant référence à l'incident du Mahan Air à destination de Beyrouth, a déclaré: «Les détails de l'incident font l'objet d'une enquête et après avoir complété les informations, les mesures politiques et juridiques nécessaires seront prises.»

L'avion de passagers de Mahan Air était en route vers Beyrouth, au Liban, jeudi soir, lorsqu'il a été menacé par deux jets militaires américains.

Le pilote de l'avion iranien raconte que lorsqu'il a contacté les pilotes des avions de combat pour leur demander de garder leurs distances, ils avaient dit qu'ils étaient américains.

Bien que l'avion iranien ait finalement atterri à l'aéroport de Beyrouth, certains de ses passagers ont été immédiatement transportés à l'hôpital.

L'agence de presse officielle syrienne SANA a également déclaré que les avions de combat étaient américains et avaient décollé d'une base aérienne en Syrie.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Moussavi, a déclaré que des enquêtes étaient en cours sur l'incident.

Comments

//