noscript

Please Wait...

corona

Accord entre firmes israéliennes et émiratie pour élaborer un test non invasif pour le Covid-19

Accord entre firmes israéliennes et émiratie pour élaborer un test non invasif pour le Covid-19
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 9 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Dans un nouvel acte de normalisation avec l’ennemi sioniste, deux «entreprises israéliennes de défense de premier plan» ont fait état vendredi d'un accord avec une entreprise émiratie pour collaborer sur la mise au point d'un test de dépistage non invasif et «en quelques minutes» pour le nouveau coronavirus.

L'annonce de cet accord intervient alors que les deux parties n'ont pas de relations officielles.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait annoncé fin juin une «coopération scientifique» avec les Emirats pour lutter contre la pandémie, mais sans donner davantage de détails.

La plus importante entreprise israélienne aéronautique «Israel Aerospace Industries» (IAI), détenue par le «gouvernement israélien», et «Rafael Advanced Defense Systems», société également publique, ont signé un protocole d'entente avec Group 42, une firme de technologie privée basée à Abou Dhabi, lors d'une cérémonie par vidéoconférence.

«IAI» a salué vendredi la signature d'un «accord historique de coopération avec Group 42» dans un communiqué. Une porte-parole de «Rafael» a confirmé l'accord sans donner davantage de détails.

Le Group 42 a pour sa part annoncé jeudi la signature de deux protocoles d'entente avec les sociétés israéliennes.

«Nous avons toujours cherché à coopérer sur le plan international pour créer des technologies (...) plus performantes pour le bien public», a estimé Peng Xiao, directeur de ce groupe.

Avec environ 10 millions d'habitants, les Emirats arabes unis ont officiellement enregistré plus de 49.000 cas, dont 317 décès. L’entité israélienne a pour sa part officiellement recensé plus de 27.000 cas de nouveau coronavirus, dont 325 morts.

Historiquement, les pays arabes, hormis l'Egypte et la Jordanie, ont fait du «règlement du conflit israélo-palestinien» la condition de la normalisation de leurs relations avec «Israël». Mais ces dernières années, les autorités israéliennes ont développé des relations officieuses avec plusieurs pays du Golfe, dont les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite.

Comments

//