noscript

Please Wait...

Pékin rejette les résultats d’une étude estimant que le coronavirus pourrait avoir circulé dès août

Pékin rejette les résultats d’une étude estimant que le coronavirus pourrait avoir circulé dès août
folder_openAsie access_timedepuis 5 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Reuters

Pékin a rejeté mardi les résultats d’une étude effectuée par la Harvard Medical School et qui estime que le coronavirus découvert en décembre à Wuhan pourrait avoir circulé en Chine dès le mois d'août précédent.

Dans son étude, la Harvard Medical School a analysé les passages dans les hôpitaux et des données issues de moteurs de recherche.

Cette étude se base sur des images satellitaires à haute résolution des parkings de l'hôpital de Wuhan et des requêtes sur les moteurs de recherche au sujet de symptômes tels que la «toux» et la «diarrhée».

«La hausse de la fréquentation hospitalière et des données sur la recherche de symptômes à Wuhan a commencé avant le début présumé de la pandémie de SRAS-CoV-2 en décembre 2019», indique l'étude.

«Bien que nous ne soyons pas en mesure de confirmer que l'augmentation de ces volumes est directement liée au coronavirus, nos résultats viennent appuyer d'autres travaux récents montrant qu'il est apparu avant sa détection sur le marché de fruits de mer de Huanan (à Wuhan).»

«Ces résultats corroborent également l'hypothèse selon laquelle le virus est apparu naturellement dans le sud de la Chine et circulait potentiellement déjà au moment où l'épidémie s'est déclarée à Wuhan», ajoutent les chercheurs.

L'étude a ainsi détecté une forte augmentation du trafic sur les parkings des hôpitaux en août 2019.

«En août, nous avons constaté une hausse unique des recherches sur la diarrhée qui n'avait pas été observée lors des saisons de grippe précédentes ni reflétée dans les recherches sur la toux».

Incroyablement ridicule

«Je pense qu'il est ridicule, incroyablement ridicule, d'arriver à cette conclusion en se basant sur des observations superficielles comme le volume de fréquentation» hospitalière, a déclaré la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hua Chunying lors d'une conférence de presse.

 

Comments

//