noscript

Please Wait...

Nucléaire: l’AIEA confirme que Téhéran a installé des centrifugeuses avancées

Nucléaire: l’AIEA confirme que Téhéran a installé des centrifugeuses avancées
folder_openIran access_time depuis 6 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), organe onusien en charge de contrôler les activités nucléaires de l'Iran, a confirmé lundi l'installation par Téhéran de centrifugeuses avancées susceptibles d'augmenter son stock d'uranium enrichi, nouvelle étape d'une réduction des engagements iraniens en matière nucléaire pris en 2015 dans le cadre de l’accord de Vienne.

En date de samedi, l'Iran «avait installé ou était en train d'installer» sur le site d'enrichissement de Natanz 22 centrifugeuses de type IR-4, une de type IR-5, 30 autres de type IR-6 et trois modèles IR-6s, selon les «vérifications» effectuées sur place par l'agence, a indiqué un porte-parole de l'AIEA dans un communiqué.

Samedi 7 septembre, l'Iran a annoncé la mise en route de centrifugeuses avancées devant augmenter son stock d'uranium enrichi.

Téhéran a commencé en mai à se désengager de ses obligations, en réponse au retrait unilatéral de Washington de cet accord en mai 2018 et à l'incapacité des Européens parties au texte (Allemagne France, Royaume-Uni) à l'aider à contourner les sanctions rétablies par les États-Unis.

L'accord de Vienne de 2015 prévoit la levée d'une partie des sanctions internationales qui isolaient l'Iran depuis des années, en échange d'une limitation drastique de son programme nucléaire devant garantir que le pays ne se dote pas de l'arme atomique.

Depuis mai, Téhéran a augmenté ses stocks d'uranium enrichi au-delà de la limite fixée par l'accord, et enrichit ce minerai à 4,5 %, niveau supérieur au plafond fixé (3,67 %), mais très loin du seuil requis pour une utilisation militaire.

Comments

//