noscript

Please Wait...

Idleb: «La Russie soutient l’armée syrienne contre les terroristes», affirme Poutine devant Macron

Idleb: «La Russie soutient l’armée syrienne contre les terroristes», affirme Poutine devant Macron
folder_openSyrie access_time depuis 27 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré lundi que la Russie «soutenait l'armée syrienne» dans son combat contre les «menaces terroristes», devant le président français Emmanuel Macron qui venait de plaider pour un cessez-le-feu dans la province d'Idleb.

«Nous soutenons les efforts de l'armée syrienne pour éliminer les menaces terroristes à Idleb», a déclaré Vladimir Poutine, quelques instants après qu'Emmanuel Macron eut estimé «impérieux» que «le cessez-le-feu soit respecté à Idleb» où l'armée syrienne est à l'offensive, épaulée par des militaires russes.

Les présidents russe et français Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ont multiplié lundi les signes de bonne volonté pour détendre les relations entre la Russie et l'Europe, notamment sur l'Ukraine.

Emmanuel Macron, qui recevait le maître du Kremlin dans sa résidence d'été à Brégançon (sud de la France) avant de présider un sommet du G7 à la fin de la semaine en l'absence de la Russie, qui est écartée de cette instance (le G8 lorsqu'elle était présente) depuis l'annexion de la Crimée en 2014, a appelé de ses vœux un sommet à quatre (France, Russie, Allemagne, Ukraine) «dans les prochaines semaines» sur ce conflit qui empoisonne les relations entre Moscou et l'Europe.

«Les choix du président (ukrainien Volodymyr) Zelensky sont un vrai changement pour la situation» et «nous aurons à considérer l'opportunité, ce qui est mon souhait, d'un nouveau sommet en format Normandie (Russie, Ukraine, Allemagne, France, ndlr) dans les prochaines semaines», a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse commune.

Vladimir Poutine a fait part d'un «optimisme prudent» sur ce dossier et de sa disponibilité à en discuter.

«Je vais parler (avec Emmanuel Macron) de mes contacts avec le nouveau président ukrainien. Il y a des choses qui sont dignes de discussions et qui provoquent un optimisme prudent», a-t-il répondu.

Le président français a plaidé pour un rapprochement entre l'Union européenne et la Russie, dont les relations sont compliquées, appelant à retrouver la «confiance» dans un ordre international en «recomposition».

Malgré «les malentendus des dernières décennies, les débats sur la relation avec l'Occident», la Russie «est européenne» et «nous avons à réinventer une architecture de sécurité et de confiance entre l'Union européenne et la Russie», a-t-il insisté, évoquant une Europe «de Lisbonne à Vladivostok».

Geste symbolique, Emmanuel Macron a aussi annoncé qu'il se rendrait à Moscou en mai 2020 pour assister aux célébrations du 75e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie.

Comments

//