noscript

Please Wait...

achoura2019

Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville clé de Khan Cheikhoun

Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville clé de Khan Cheikhoun
folder_openSyrie access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Les forces gouvernementales syriennes sont entrées dimanche à Khan Cheikhoun, une ville du nord-ouest du pays, dans la province d'Idleb, où des combats intenses continuent de les opposer à des terroristes, selon une ONG.

Depuis plusieurs jours, les forces gouvernementales, soutenues par l'aviation russe, avaient repris aux terroristes plusieurs villages à l'ouest de Khan Cheikhoun.

Cette ville, située sur l'autoroute stratégique traversant la province d'Idleb, relie Damas à la métropole d'Alep (nord), toutes deux sous contrôle gouvernemental.

«Les forces du régime sont entrées à Khan Cheikhoun pour la première fois depuis qu'elles en avaient perdu le contrôle en 2014», a indiqué Rami Abdel Rahmane, le directeur de «l'Observatoire syrien des droits de l'Homme» (OSDH).

La majeure partie de la province d'Idleb et des segments des provinces voisines d'Alep, de Hama et de Lattaquié échappent toujours au contrôle de Damas, huit ans après le début de la guerre.

La région d'Idleb, dominée par le groupe terroriste «Hayat Tahrir al-Cham» (HTS, ex-branche syrienne d'«Al-Qaïda») et abritant quelques groupes armés, est la cible depuis fin avril de bombardements quasi quotidiens de l’armée et de son allié russe.

«Les forces du régime ont progressé dans des quartiers du nord-ouest de la ville et ont pris le contrôle de plusieurs bâtiments mais des affrontements violents se poursuivent», a indiqué dimanche Rami Abdel Rahmane.

Au moins 59 terroristes et 28 membres des forces progouvernementales ont été tués dans ces affrontements depuis samedi soir, selon «l'OSDH».

Aujourd'hui quasiment vidée de ses habitants, Khan Cheikhoun abritait environ 100.000 personnes avant le début de l'escalade militaire en cours, dont une majorité de déplacés venus d'autres régions, notamment de la province voisine de Hama.

Comments

//