Please Wait...

Libye: l’ONU appelle les belligérants à une trêve humanitaire

folder_openAfrique access_time depuis 12 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

La Mission d'appui de l'ONU en Libye (Manul) a appelé les belligérants libyens, engagés dans des affrontements meurtriers depuis quatre mois au sud de la capitale Tripoli, à une trêve humanitaire dimanche à l'occasion d'une fête religieuse.

«La Manul appelle toutes les parties à accepter une trêve humanitaire à l'occasion de l'Aïd al-Adha», qui débute dimanche matin, a indiqué la mission dans un communiqué publié sur Twitter.

«La Mission espère recevoir un accord écrit des parties, au plus tard vendredi minuit», a-t-elle ajouté.

Le chef de la Manul, Ghassan Salamé, a déjà appelé plusieurs fois à des trêves - sans succès - les forces du maréchal Khalifa Haftar, qui ont lancé une offensive le 4 avril pour conquérir Tripoli, et celles loyales au gouvernement d'union nationale (GNA), basé dans la capitale.

Le représentant de l'ONU s'est aussi déjà inquiété de l'escalade des combats entre les forces loyales GNA, reconnu par l'ONU, et celles du maréchal, homme fort de l'Est libyen.

Lors d'une intervention le 29 juillet par vidéoconférence devant le Conseil de sécurité, Ghassan Salamé avait mis en garde contre la montée des tensions et appelé à un cessez-le-feu pour l'Aïd al-Adha, fête musulmane dite «du sacrifice».

Après plus de quatre mois d'affrontements meurtriers, les forces pro-Haftar stagnent aux abords de la capitale, freinées par les forces loyales au GNA.

Selon un dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé, les combats aux abords de Tripoli ont fait 1093 morts et 5752 blessés ainsi que plus de 100.000 déplacés.

Comments

//