noscript

Please Wait...

achoura2019

Yémen: l’Arabie saoudite isolée après le retrait de l’armée émiratie

Yémen: l’Arabie saoudite isolée après le retrait de l’armée émiratie
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

Plus de quatre ans de résistance des combattants de l’armée yéménite et d’Ansarullah ont obligé pour le moment le principal allié de l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, à se résoudre à retirer ses forces du Yémen.

Après quelques mois de censure médiatique, le retrait progressif des forces émiraties du Yémen a été enfin médiatisé et est le signe d’une grande divergence au sein de la coalition arabe dirigée par Riyad.

La coalition saoudo-émiratie, qui escomptait dès les premiers jours de l’agression contre le Yémen en mars 2015 de s’emparer du pays en quelques mois, s’est retrouvée embourbée face à la résistance de l’armée yéménite et d’Ansarullah.

Avec le dévoilement de nouveaux drones et missiles par les combattants yéménites qui a changé depuis ces derniers mois l’équilibre des forces en faveur d’Ansarullah, les dirigeants émiratis se sont rendu compte du changement sur le terrain et ont ordonné un retrait progressif de leurs forces des fronts de combat.

Selon le site d’information Mashregh News, l’armée émiratie a commencé dans une première phase à évacuer les forces et les armements lourds de la province yéménite de Maarib. Citant des sources sur le terrain, le site a par ailleurs ajouté que l’armée des EAU a bombardé avec ses avions de combat les positions des mercenaires à sa solde dans cette province, qui étaient mécontents du retrait d’Abu Dhabi et refusaient de livrer les armes lourdes à l’armée émiratie.

D’après les sources d’information, le retrait des forces émiraties ne se limite pas à la province de Maarib. Elles préparent leur retrait des régions du Sud, y compris d’Ad-Dali et de Hodeïda.

Cependant, l’armée émiratie a l’intention de garder un certain nombre de conseillers militaires et ses mercenaires dans les régions yéménites occupées par la coalition de Riyad.

Dans ce contexte, les Saoudiens, qui ont perdu leur principal allié sur les fronts de bataille, craignent un isolement total dans l’agression anti-yéménite, alors qu’ils sont sous les pressions des attaques quasi quotidiennes des drones et des missiles de l’armée et d’Ansarullah. Un isolement qui les contraindra à prendre une décision similaire et à retirer leurs forces du bourbier yéménite.

Comments

//