Please Wait...

Un responsable de la politique étrangère iranienne à AlAhed : Nous forcerons l’Occident à renoncer

folder_openRapports access_time depuis 11 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Mokhtar Haddad

La déclaration de la République islamique d’Iran de porter son taux d’enrichissement d’uranium à plus de 3,67% a provoqué diverses réactions dans le monde. Le site AlAhed a mené une interview avec le secrétaire du Comité de la sécurité nationale et de la politique étrangère au Conseil de la choura islamique, Mouhammad Jawad Jamali Nubnadgani, qui a expliqué qu’«il y a quelques années, l'Iran a signé un accord d'action commune avec les pays des 5 + 1. L'accord devait mettre en œuvre les engagements convenus. La République islamique a tenu à tous ses engagements et le monde doit admettre ce changement. Mais les États-Unis, sous la présidence de Donald Trump, a imposé de nouvelles sanctions contre l'Iran et n’a pas respecté ses engagements, alors que les pays européens se sont contentés de saluer l’accord et d’appeler l'Iran à respecter ses termes, sans adopter aucune mesure pratique».

«Après le retrait de Trump de l'accord nucléaire, il y a plus d'un an, les Européens ont promis à l'Iran de respecter les termes de l’accord notamment les onze articles, comprenant l'achat de pétrole, la levée des sanctions contre les entreprises pétrochimiques et le versement des fonds à l'Iran... mais malheureusement, il s’est avéré qu’ils essayaient de gagner du temps.»

«Il semble qu'il existe un accord non déclaré entre les Européens et les Américains, où les rôles sont partagés afin que l'Iran ne bénéficie pas davantage des potentiels de l'accord nucléaire, et aujourd'hui nous le voyons clairement» ajoute Nubnadgani.

Notant que «ces derniers temps, nous avons décidé d'appliquer les articles 26 et 36 de l'accord nucléaire, mais aujourd'hui, malheureusement certains de ces pays ont eu un comportement négatif vis-à-vis de l’Iran, et c’est dans ce contexte, que nous mettons le dernier assaut mené par la marine britannique à Gibraltar contre un navire iranien... Ce comportement européen est conçu comme une fuite vers l’avant.»

«Tous les habitants de la République islamique, les partis politiques, les mouvements politiques, les trois autorités et le peuple iranien adoptent aujourd'hui le même point de vue : ce comportement occidental doit être combattu de toute force. L’Occident ne peut pas ébranler la volonté et la ténacité de la République islamique d'Iran et de son peuple. L’Iran a prouvé qu’elle pouvait reprendre ses activités nucléaires dans les meilleurs délais», a-t-il déclaré.

«La fermeté, la volonté et la résistance de l'Iran forceront l'Occident et les Américains à capituler», a-t-il signalé, ajoutant que l'Iran attendra une action positive des Européens pour réagir et prendre la bonne décision.

Selon Nubnadgani, «les Européens doivent prouver que leurs décisions sont indépendantes de celles des Etats-Unis et ils savent à quel point l'accord sur le nucléaire est important et influent au niveau international. Si cet accord les intéresse, ils devront en payer le prix même si des sanctions sont imposées contre certaines entreprises européennes».

  

Comments

//