noscript

Please Wait...

achoura2019

Zarif : «L’Europe n’est pas en mesure de critiquer notre politique»

Zarif : «L’Europe n’est pas en mesure de critiquer notre politique»
folder_openIran access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif a accusé dimanche les pays de l'Union européenne de «passivité» après le retrait unilatéral des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire.

Le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif a estimé dimanche 9 juin que les pays de l'Union européenne étaient «mal placés pour critiquer l'Iran».

«Assurément, les Européens sont mal placés pour critiquer l'Iran, même sur les questions qui n'ont rien à voir avec» l'accord sur le nucléaire iranien conclu à Vienne en 2015, a déclaré Mohammad Javad Zarif à des journalistes iraniens.

«Les politiques de l'Europe dans notre région, les politiques de l'Occident dans notre région n'ont eu d'autre résultat, pour la région, que de produire des dégâts», a-t-il ajouté, selon des images de l'échange diffusées par la télévision d'État iranienne.

«Certains pays comme l'Allemagne ont cessé de vendre des armes à l'Arabie saoudite (que celle-ci utilise) pour bombarder la population au Yémen, mais d'autres continuent», a encore ajouté Mohammad Javad Zarif, visant sans les nommer la France et la Grande-Bretagne, avant d'ajouter : «D'une manière générale, l'Occident a autorisé les régimes autocratiques de la région à commettre des crimes.»

En mai, un an après le retrait américain, Téhéran a accordé un délai de 60 jours et menacé de s'affranchir progressivement de l'accord de Vienne à moins que ses partenaires, en particulier européens, ne l'aident à contourner les sanctions américaines.

«A la fin de ce délai, nous déciderons des prochaines étapes à suivre», a affirmé dimanche M. Zarif.

«Nous avons besoin de résultats», a-t-il souligné.

«Les Européens disent qu'ils ont tout fait en leur pouvoir et qu'ils n'ont toujours pas obtenu de résultat. Nous pouvons faire la même chose et dire que nous faisons de notre mieux sans produire de résultat concret», a-t-il menacé.

M. Zarif devrait rencontrer lundi le ministre allemand des Affaires étrangères à Téhéran et évoquer l'avenir de l'accord nucléaire.

 

 

Comments

//