Please Wait...

L’armée syrienne décrète un cessez-le-feu «unilatéral» dans la province d’Idleb

folder_openSyrie access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed et agences

L'armée russe a annoncé que l’armée syrienne avait décrété un cessez-le-feu dans la province d'idleb. Selon SANA, des attaques terroristes ont été recensées dans des provinces limitrophes.

Au moins deux soldats syriens sont morts et sept ont été blessés dans des attaques d'extrémistes menées en l'espace de 24 heures le lendemain du cessez-le-feu unilatéral à Idleb, a affirmé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit dans un communiqué dimanche 19 mai.

Effectif depuis le 18 mai, à minuit, le cessez-le-feu n’a pour autant pas empêché un regain de violences dans d'autres provinces. Des bandes armées illégales ont pilonné au moins dix villes en Syrie, dont certaines ont été frappées plusieurs fois.

Selon cette même source, «des tirs visant les positions de l’armée syrienne et les civils dans les provinces de Hama, de Lattaquié et d'Alep» ont eu lieu depuis.

De son côté, l’agence de presse syrienne SANA a affirmé que des terroristes avaient tiré des obus de mortiers et des roquettes sur le nord de la province de Hama, située au sud de la province d’Idlib. La même source a en outre ajouté que l'armée syrienne avait riposté avec des tirs détruisant des positions de Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d'Al-Qaïda).

Le directeur du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit a souligné que le Centre appelait les commandants des bandes armées illégales à refuser les provocations armées et à emprunter la voie d'un règlement pacifique de la situation dans les régions qui se trouvent sous leur contrôle.

Le 12 mai, au moins cinq civils, dont quatre enfants, avaient été tués à la suite de tirs de missiles menés par des terroristes sur la localité de Sqalbieh, située dans la province syrienne de Hama (nord-ouest) selon Sana. La même source précisait en outre que ces tirs, opérés depuis des villages du nord des provinces de Hama et d’Idleb, avaient blessé six enfants et détruit plusieurs habitations.

Début mai, plusieurs villages de la province de Hama, contrôlés par des groupes terroristes, ont été repris début mai par l’armée syrienne à la faveur d’une offensive appuyée par l’armée russe. Néanmoins, certaines poches demeurent encore sous la coupe du groupe terroriste HTS.

Comments

//