noscript

Please Wait...

achoura2019

Téhéran à Manama: «Depuis quand des mouches peuvent-elles abattre un aigle?»

Téhéran à Manama: «Depuis quand des mouches peuvent-elles abattre un aigle?»
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien, Abbas Moussavi, a critiqué les derniers propos du chef de la diplomatie bahreïnie concernant le détroit d’Ormuz, en lui conseillant d’«éviter de se ridiculiser».

«Les responsables de ce pays doivent prendre conscience de leur réelle taille lorsqu’ils profèrent des menaces et éviter de se ridiculiser comme dit le proverbe: + Depuis quand les mouches menacent un aigle? +», a rapporté la chaine satellitaire iranienne Farsnews citant M. Moussavi.

Interrogé par un journaliste iranien au sujet des propos du ministre bahreïni selon lesquels «l’Iran ne sera pas autorisé à fermer le détroit d’Ormuz un seul jour», M. Moussavi a répondu: «La sécurité du détroit d’Ormuz est de notre responsabilité tant que les intérêts du peuple iranien seront préservés, car il représente une artère vitale pour le système mondial de l’énergie. Un corridor vital, certes, mais par souci de bon voisinage, je conseille aux responsables de ce pays de bien connaître leur taille avant de lancer des menaces qu’ils sont incapables d’exécuter».

Et d’ajouter: «Il y a des siècles, l’un de nos sages perses avait dit: Depuis quand les mouches peuvent-elles abattre un aigle?»

Pour rappel, le ministre des Affaires étrangères du Bahreïn, Khalid bin Ahmed bin Mohammed al-Khalifa, a déclaré dans un communiqué au quotidien saoudien Asharq Al-Awsat que «l’Iran suffoquerait s’il fermait le détroit d’Ormuz».

Comments

//