noscript

Please Wait...

achoura2019

Front contre les sanctions: 100 pays présents au Forum économique international en Crimée

Front contre les sanctions: 100 pays présents au Forum économique international en Crimée
folder_openRussie access_timedepuis 5 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Sputnik

Plus de 3.000 participants issus de 100 pays se rendent en Crimée au 5e Forum économique international de Yalta intitulé «Monde. Russie. Crimée. Nouvelle réalité mondiale». Les invités discuteront du développement de la péninsule et de la Russie, de la lutte contre les sanctions et de la formation d'une nouvelle politique économique.

Le 5e Forum économique international de Yalta «Monde. Russie. Crimée. Nouvelle réalité mondiale» se tient du 17 au 20 avril 2019. Plus de 3.000 participants issus de 100 pays différents comptent assister à cet événement considéré comme l'un des plus importants forums économiques organisés en Russie.

«Une nouvelle politique économique libérée du "deux poids, deux mesures" est en train de naître à Yalta. D'année en année, ce concept a de plus en plus de sympathisants, dont la Chine, l'Inde et l'Afrique, avec lesquels la Russie augmente ses échanges commerciaux et par qui se forme déjà aujourd'hui le "Front contre les sanctions"», ont expliqué les organisateurs du forum dans un communiqué.

La plus grande délégation sera celle des pays africains avec les représentants d'une trentaine d'États dont l'Algérie, le Gabon, la Guinée, la Guinée-Bissau, la République démocratique du Congo, le Niger, le Sénégal et la Sierra Leone.

La France sera représentée par Marion Maréchal-Le Pen, Thierry Mariani, Nicolas Dhuicq et Thibaut Monnier.

Pierre-Emmanuel Quirin, le président du forum Crans Montana, sera présent du côté suisse.

Les organisateurs prévoient de conclure six grands accords d'investissements en Crimée totalisant plus de sept milliards de roubles (un peu moins de 100 millions d'euros), a annoncé le directeur général de la Corporation de développement de la République, Naïl Gabbassov.

Il s'agit plus précisément pour la péninsule de la construction d'une usine de production de café et de chicorée, de cinq usines de production de kvass (boisson fermentée), de la création d'un complexe de lyophilisation, de la construction d'un complexe résidentiel, d'un centre de sports nautiques et de loisirs et d'un complexe agro-industriel pour la transformation des fruits et légumes et la production de conserves.

À la suite de la mise en œuvre de ces projets d'investissements, il est prévu de créer au moins 1.500 nouveaux emplois en Crimée, a conclu M. Gabbassov.

Comments

//