Please Wait...

D’anciens politiciens européens appellent l’UE à rejeter le « deal du siècle »

folder_openEurope access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

D'anciens politiciens européens ont appelé dans une lettre commune destinée à l’Union européenne à rejeter le plan de paix de l’administration Trump pour le Moyen-Orient s’il n’était pas juste envers les Palestiniens, tout en condamnant la politique unilatérale américaine.

La lettre envoyée au Guardian, à l’UE et aux gouvernements européens, a été signée par 25 anciens ministres des Affaires étrangères, six anciens Premiers ministres et deux anciens secrétaires généraux de l’OTAN.

« Il est temps que l'Europe maintienne ses paramètres de principe pour la paix en Israël-Palestine », peut-on lire dans la lettre.

Selon le document, l'Europe « devrait rejeter tout plan qui ne permettra pas de créer un État palestinien aux côtés d'«Israël» avec Jérusalem comme capitale pour les deux pays ».

« Malheureusement, l’administration américaine actuelle s’est écartée de la politique américaine de longue date », est-il écrit, critiquant la reconnaissance par Donald Trump en 2017 de « la revendication d’une seule partie envers Jérusalem ».

Washington a également « fait preuve d'une indifférence troublante face à l'expansion des colonies israéliennes » en Cisjordanie occupée et a réduit de plusieurs centaines de millions de dollars l'aide aux Palestiniens, décision qui « a mis en danger la sécurité et la stabilité de divers pays situés aux portes de l'Europe ».

En effet, selon le Washington Post le plan de paix de l'administration Trump inclurait des « propositions concrètes » pour améliorer la vie des Palestiniens, mais que « le plan supprime la création d'un État comme principe de base dans les efforts de paix », comme ce fut le cas au cours des 20 dernières années.

Le rapport cite plusieurs personnes qui ont parlé à l'équipe de Kushner, affirmant que « Kushner et d'autres responsables américains ont associé la paix et le développement économique à la reconnaissance arabe d'Israël et à l'acceptation du statu quo sur ‘l'autonomie’ par opposition à la ‘souveraineté’ palestinienne », ont déclaré des proches des dossiers.

Le « plan de paix israélo-palestinien » élaboré par le gouvernement Trump pourrait être prêt d’ici à la mi-juin, a annoncé lundi soir un reportage de la télévision israélienne, malgré les espoirs qu'il soit publié peu après les élections israéliennes.

La date exacte du dévoilement du plan n’a pas encore été fixée et dépendra de plusieurs facteurs, le plus important étant le résultat des élections.

Les Palestiniens ont rejeté toutes les démarches de l'administration Trump depuis que le président américain a reconnu al-Qods comme capitale d'«Israël» en décembre 2017.

Comments

//