Please Wait...

Yémen: MSF suspend ses activités à Aden après le meurtre d’un patient

folder_openMoyen Orient access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed et AFP

Médecins sans frontières (MSF) a cessé d'admettre des malades dans l'une de ses cliniques au Yémen après l'enlèvement d'un patient qui a été retrouvé mort, ont déclaré aujourd'hui des responsables locaux, dans un pays déchiré par la guerre et théâtre d'une grave crise humanitaire.

«MSF a suspendu l'admission de patients dans son hôpital d'Aden (grande ville portuaire du sud du Yémen) à la suite de l'enlèvement d'un de ses patients le 2 avril, qui a été retrouvé mort par la suite», a indiqué MSF sur Twitter hier.

 «Nous sommes préoccupés par la détérioration de la sécurité à Aden et ses conséquences sur nos activités médicales, tant pour les patients que pour le personnel dont la vie est mise en danger par ces incidents», a déclaré l'organisation humanitaire. Aujourd'hui, un commandant de la police d'Aden, qui a requis l'anonymat, a indiqué qu'un homme a été impliqué cette semaine dans un affrontement entre des groupes armés et qu'il a été admis dans une clinique de MSF. Des hommes armés l'ont retrouvé, l'ont enlevé, l'ont tué et ont laissé son corps dans une école locale, a ajouté cet officier.

Aden sert de capitale provisoire aux forces du président fugitif Abd Rabbo Mansour Hadi.

En mars 2015, l'Arabie saoudite et plusieurs de ses alliés ont mené une offensive contre le Yémen pour appuyer Mansour Hadi face au mouvement Ansarullah.

Le conflit a fait quelque 10.000 morts, selon un bilan partiel de l'Organisation mondiale de la santé. Mais des ONG estiment que le nombre de morts est nettement plus élevé, certaines citant un bilan cinq fois supérieur. Selon l'ONU, le Yémen est le théâtre de la pire crise humanitaire en cours dans le monde.

Comments

//