ACTUALITÉSAfriqueAfrique Infos d’ALAHED:Des Israéliens dépensaient des milliers d’euros pour acheter la citoyenneté marocaine

Please Wait...

Des Israéliens dépensaient des milliers d’euros pour acheter la citoyenneté marocaine

folder_openAfrique access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Sputnik

La direction générale de la Sûreté nationale marocaine a annoncé dans un communiqué l’arrestation de 10 personnes suspectées d’appartenir à un réseau de trafic de documents, dont des cartes d’identité et des passeports, au profit d’Israéliens «n’ayant pas des origines marocaines».

Un réseau de falsification de documents officiels a été démantelé au Maroc par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), selon un communiqué de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Le réseau est spécialisé dans l'obtention de la citoyenneté marocaine puis des cartes d'identité et des passeports à des Israéliens, a indiqué la même source.

Dix suspects ont été arrêtés dans cette opération.

Selon le texte du communiqué, sur la base d'informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), les agents de la BNPJ ont procédé les 5 et 6 mars «à l'arrestation de 10 personnes impliquées dans un dangereux réseau criminel de falsification de documents officiels dans le but d'obtenir la nationalité marocaine».

Indiquant l'identité et les fonctions des prévenus, le communiqué de la DGSN a affirmé que «parmi les suspects arrêtés, à ce stade de l'enquête, figurent un Marocain de confession juive, trois fonctionnaires de police, un agent d'autorité, un fonctionnaire d'une annexe administrative, une responsable commerciale dans une agence de voyage en plus de trois autres individus soupçonnés d'avoir facilité la commission de ces actes criminels».

L'objectif du ce réseau démantelé est, selon la même source, de permettre à des Israéliens «n'ayant pas des origines marocaines» d'obtenir la citoyenneté marocaine, puis les cartes d'identité et les passeports, en contrepartie de sommes d'argent allant de 5.000 à 7.000 dollars américains (de 4.400 à 6.200 euros).

Détaillant le mode opératoire suivi par ce réseau, la DGSN a expliqué dans le communiqué qu'il «consiste à falsifier les actes de naissance pour obtenir des attestations falsifiées de non enregistrement à l'état civil, dans le but de les inclure dans des dossiers de procès judiciaires pour réclamer l'autorisation d'enregistrement à l'état civil».

«Et par la suite obtenir des actes de naissance avec des identités de Marocains de confession juive», a-t-elle encore précisé.

L'enquête est toujours en cours sous la supervision du parquet compétent, a conclu le communiqué.

Notons que le code civil marocain autorise de plein droit à tous les Israéliens d'origines marocaines à accéder à la citoyenneté, sous réserve de présenter des actes de naissances authentiques de leurs parents au Maroc.

Comments

// -0.086252