noscript

Please Wait...

Le Venezuela ordonne la fermeture de sa frontière avec la Colombie

Le Venezuela ordonne la fermeture de sa frontière avec la Colombie
folder_openAmériques access_timedepuis 6 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Les autorités vénézuéliennes ont décidé de fermer provisoirement trois ponts à la frontière avec la Colombie pour se protéger contre les menaces provenant de ce pays, selon la vice-présidente Delcy Rodriguez.

Le Venezuela a décidé de bloquer provisoirement le passage sur trois ponts reliant le pays à la Colombie, a annoncé via Twitter la vice-présidente vénézuélienne, Delcy Rodriguez.

«Le gouvernement bolivarien informe la population que suite à des menaces régulières et illégales à la paix et à la souveraineté du Venezuela venant du gouvernement colombien, il a été décidé de fermer provisoirement les ponts Simon Bolivar, Santander et Union!», a-t-elle écrit.

Elle a promis que le passage entre les pays par les ponts en question serait rétabli dès que «les actions violentes et infâmes» contre le Venezuela stopperaient.

«Soucieux du respect des normes élémentaires du droit international, nous demandons à Ivan Duque de mettre fin à ses actions infâmes et de cesser de donner accès au territoire colombien pour porter atteinte, sur l'ordre de Donald Trump, au droit des Vénézuéliens de vivre en paix et en souveraineté», a ajouté Mme Rodriguez.

Auparavant, l'opposition vénézuélienne avait déclaré que des livraisons d'aide humanitaire en provenance des États-Unis seraient effectuées dans le pays à partir du 23 février. En réponse, Nicolas Maduro a annoncé que l'envoi de cette aide était un «show politique» et un «attrape-nigaud», et que le gouvernement l'empêcherait. Les autorités ont donc déjà fermé la frontière maritime avec les Petites Antilles.

La crise politique au Venezuela a éclaté quand l'opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé le lendemain «Président en exercice du pays» et a prêté serment au cours d'une manifestation. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim».

Une quarantaine de pays, dont le Royaume-Uni et l'Allemagne, en ont fait de même. La France l'a également reconnu comme «Président en charge». Le président Nicolas Maduro a qualifié Juan Guaido de pantin des États-Unis.

Comments

//