ŒIL SUR L'ENNEMI Infos d’ALAHED:Corruption/Affaire «Bezeq»: Netanyahu sur le point d’être inculpé

Please Wait...

Corruption/Affaire «Bezeq»: Netanyahu sur le point d’être inculpé

folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Selon un responsable juridique, le procureur général israélien Avichai Mandelblit aurait décidé de déposer un acte d'accusation pour corruption à l'encontre du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans «l'affaire 4000» (Bezeq), a rapporté vendredi soir la chaîne israélienne «Hadashot».

Dans ce dossier, Netanyahu est soupçonné d'avoir tenté de s'assurer une couverture favorable de la part du site d'informations «Walla» en contrepartie de faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des centaines de millions de dollars à Shaul Elovitch, qui était patron à la fois du principal groupe de télécommunications israélien «Bezeq» et de «Walla».

«À la veille d'une réunion avec le procureur général, les fuites ne peuvent que porter atteinte à notre droit d'être entendus équitablement et sont inacceptables», ont réagi les avocats du Premier ministre.

«Il est ridicule de penser que non pas de l'argent ou des enveloppes, mais tout simplement une poignée d'articles non hostiles, soient considérés comme de la corruption», ont-ils ajouté.

«C'est là une absurdité qui sape les fondements de la démocratie», ont-ils jugé.

Les avocats de Netanyahu, qui ont demandé à ce que la décision du procureur général soit reportée après les élections législatives prévues le 9 avril, ont été conviés, suite à leur requête, à rencontrer Mandelblit la semaine prochaine.

Dans une lettre envoyée jeudi par le bureau du procureur général, il est cependant précisé que même pendant une campagne électorale, il n'y avait aucune raison de retarder le traitement de dossiers concernant des élus ou des candidats, transférés au bureau du procureur après une enquête de police.

«Nous travaillons avec toute la prudence requise, mais il n'y a aucune raison de retarder le traitement d'affaires impliquant des élus ou des candidats», a indiqué l'assistant principal de Mandelblit, Gil Limon, ajoutant que «la loi stipule qu'il est interdit de différer le traitement des dossiers d'enquêtes, même pendant une campagne électorale».

«Le traitement des dossiers d'enquête concernant le Premier ministre, entamé avant même l'annonce d'élections anticipées, se poursuit normalement et nous suivons la procédure prévue par la loi sur "la politique de poursuites et de répression avant élections"», a-t-il insisté dans la lettre adressée à Navot Tel Tzur.

Il a néanmoins informé les avocats de Netanyahu que Mandelblit était prêt à les rencontrer à condition que la discussion ne porte que sur la date de publication de sa décision.

«Le procureur général a accepté de tenir une réunion la semaine prochaine avec les avocats du Premier ministre à leur demande. Lors de cette réunion, il ne sera question que de la date de décision du procureur général, et d'aucun autre sujet», a-t-il signalé.

Source: sites web et rédaction

Comments

// 0.829818