ACTUALITÉSMoyen OrientMoyen Orient Infos d’ALAHED:Philippine Airlines en pourparlers avec l’Arabie saoudite pour assurer des vols directs vers « Israël »

Please Wait...

Philippine Airlines en pourparlers avec l’Arabie saoudite pour assurer des vols directs vers « Israël »

folder_openMoyen Orient access_time depuis 17 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Le gouvernement philippin serait en pourparlers avec l'Arabie saoudite pour obtenir l'autorisation de survoler son espace aérien pour se rendre directement en « Israël », a rapporté mercredi la presse philippine.

Les négociations sont en cours avant le lancement prévu des vols directs Manille-Tel Aviv en 2019 par la compagnie Philippine Airlines.

« Nous avons déjà des droits en ce qui concerne Israël. Nous espérons maintenant pouvoir survoler l’Arabie saoudite », a déclaré le sous-secrétaire des Transports, Manuel Tamayo.

« Cette autorisation réduirait au minimum une heure de trajet sur la route Manille-Tel Aviv », a-t-il précisé.

« Israël » et les Philippines ont signé un accord bilatéral assurant un service de transport aérien en 2013 autorisant les pays à se rendre entre leurs villes 21 fois par semaine, mais jusqu'à présent, aucun vol direct n'a encore été effectué.

Philippine Airlines envisage de lancer des vols directs vers « Israël » à temps pour la saison des voyages d’hiver.

« Nous demandons la signature de l'accord de survol d'ici ce trimestre car Israël est un marché saisonnier. La plupart des passagers aimeraient s'y rendre pendant les mois les plus froids », a expliqué M. Tamayo.

En mars 2018, Air India avait lancé son premier vol direct à destination de « Tel-Aviv » traversant l'espace aérien saoudien, mettant ainsi fin à une interdiction imposée depuis plusieurs décennies d'utiliser son espace aérien pour des vols commerciaux à destination de l’Entité sioniste.

Cependant la compagnie israélienne El Al s'était plaint de ne pas avoir reçu les mêmes autorisations, ce qui compromettrait une concurrence loyale entre la compagnie aérienne israélienne et les transporteurs étrangers.

La compagnie craignait que la même permission soit accordée à d’autres compagnies aériennes étrangères empruntant diverses routes qui obligent actuellement El Al à faire de longs détours (et coûteux).

L'Arabie Saoudite et « Israël » n'ont pas de relations diplomatiques officielles, comme dans la plupart des pays arabes.

Le droit de survol d’Air India ont donc été considérés comme un signe d’une nette amélioration des relations entre le Royaume wahhabite et l’Entité sioniste.

Source : sites web

 

 

Comments

// 0.018355