ACTUALITÉSMoyen OrientMoyen Orient Infos d’ALAHED:Yémen : 6 membres d’une même famille tués à Hodeida par une frappe de la coalition

Please Wait...

Yémen : 6 membres d’une même famille tués à Hodeida par une frappe de la coalition

folder_openMoyen Orient access_time depuis 3 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Un père et ses cinq enfants ont été tués jeudi lorsqu'une frappe aérienne de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a touché leur maison dans la ville portuaire de Hodeida, au bord de la mer Rouge, selon des sources locales.

Leur domicile, situé dans le quartier d'Al Tuhayta, à quelques kilomètres au sud de l'aéroport de Hodeida, a été pris pour cible par une frappe au cours de l'après-midi.

Les habitants du quartier ont emmené en urgence les victimes à l'hôpital de Zabid, dans le district voisin du même nom, le long de l'autoroute menant à la ville.

«La mère a été blessée, mais son mari et ses cinq enfants sont morts», a déclaré par téléphone à Xinhua un médecin qui a requis l'anonymat.

Mercredi, la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a également tué six personnes appartenant à deux familles dans des frappes contre deux maisons de la province de Hajjah, au nord de Hodeida, dans le nord-ouest du pays, selon les habitants de la zone.

Une coalition militaire sous commandement saoudien mène depuis mars 2015 des raids meurtriers contre les zones résidentielles et les infrastructures du Yémen, sous prétexte de soutenir le gouvernement du Président démissionnaire controversé Abed Rabbo Mansour Hadi, réfugié en Arabie saoudite.

Un nouveau bilan donné par le quotidien britannique The Independant estime le nombre de victimes entre 70.000 et 80.000. Et souligne que l’Arabie Saoudite et ses alliés ont pu éviter l’indignation contre leur intervention au Yémen, parce que le nombre de victimes des combats a été largement minoré.

L’agression menée par l’Arabie saoudite a également lourdement touché les infrastructures du pays, détruisant de nombreux hôpitaux, écoles et usines. L’ONU a déjà déclaré qu’un nombre record de 22,2 millions de Yéménites avaient besoin d’une aide alimentaire, parmi lesquels 8,4 millions sont menacés par une grave famine.

Un certain nombre de pays occidentaux, notamment les États-Unis et le Royaume-Uni, sont également accusés d’être complices de l’agression en cours en fournissant au régime de Riyad des armes et du matériel militaire de pointe, ainsi qu’une assistance logistique et de renseignement.

Source : agences et rédaction

Comments

// 0.597453