ACTUALITÉSAsieRussie Infos d’ALAHED:Moscou sur le retrait des USA du Traité FNI : «tout était déjà joué»

Please Wait...

Moscou sur le retrait des USA du Traité FNI : «tout était déjà joué»

folder_openAmériques access_time depuis 13 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Moscou regrette que le retrait de Washington du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) n'ait pas été examiné à l'Assemblée générale des Nations unies, explique cette réalité par le fait que de nombreux pays n'ont visiblement pas voulu se fâcher avec les États-Unis et s'étonne du vote de l'Union européenne.

La Russie déplore que son idée d'évoquer la décision de Washington de quitter le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) à l'Assemblée générale de l'Onu ait été rejetée, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

«Lorsque les États-Unis ont rendue publique leur intention, nous avons proposé, vu l'importance globale de ce document, d'examiner la situation dans le cadre de l'Assemblée générale», a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse accordée à l'issue de négociations avec le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l'Union européenne et de la Coopération, Josep Borrell.

Sergueï Lavrov a rappelé que la Russie avait alors proposé d'organiser des débats sur la question.

«Malheureusement, la proposition n'a pas été acceptée parce que beaucoup n'ont sans doute pas voulu se fâcher avec les Américains, surtout les petits pays», a-t-il constaté.

Sergueï Lavrov s'est dit étonné par la réaction des pays européens, rappelant que l'ensemble de l'Union européenne avait voté contre l'examen de la question. Il a fait remarquer qu'après la visite de John Bolton, conseiller américain à la sécurité nationale, il était devenu clair que Washington avait d'ores et déjà pris sa décision sur le Traité et qu'il n'était plus question que des délais du retrait formel.

«Nous avons compris à l'issue de contacts avec lui, aussi bien lors de sa rencontre avec le Président Poutine qu'au cours des négociations au Conseil de sécurité et au siège de notre ministère, que tout était déjà joué et qu'il ne restait plus qu'à décider quand lancer officiellement la procédure du retrait des États-Unis du Traité», a-t-il noté.

Donald Trump avait précédemment annoncé que les États-Unis prévoyaient de sortir du Traité FNI sur les armes nucléaires de portée intermédiaire, signé en 1987 par Mikhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan. Le document en question abolissait l'usage de toute une série de missiles d'une portée variant de 500 à 5.500 kilomètres.

Source : agences

Comments

// -0.384677