EXCLUSIVITÉSAnalysesAnalyses Infos d’ALAHED:France : l’affaire du centre Zahra fait tomber les masques de la lutte anti-terroriste

Please Wait...

France : l’affaire du centre Zahra fait tomber les masques de la lutte anti-terroriste

folder_openAnalyses access_time depuis 29 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Mohamad Gharib

Dites-moi combien d’argent vous avez, je vous dirai combien vous êtes un homme bien !

Après 18 jours de l’assaut hollywoodien qui a visé le centre Zahra et l’accusation de terrorisme contre le centre et après 209 jours du fameux colloque «Après la "chute" de Daech en Irak, où en est la lutte anti-terroriste ?» durant lequel la sénatrice Nathalie Goulet était trop ravie d’accueillir Ahmed Al Assiri, assassin des enfants du Yémen, où en est l’image de l’Arabie saoudite en France et dans le monde ?

La sénatrice Nathalie Goulet a accueilli, entre autres, le général Ahmed Al Assiri, ex-porte-parole de l’opération saoudienne au Yémen et ex-député du service de Renseignement saoudien*, en répétant : «quel honneur , quel honneur , quel honneur!» pour parler du «terrorisme chiite» et du «danger chiite» qui menacent le monde libre !

Il n’est pas difficile d’apercevoir l’acharnement des participants au colloque contre les Chiites, que ce soit le général Assiri ou le général libanais Ashraf Rifi ou le Français pro-djihhadistes Romain Caillet.

Malgré le drame au Centre Zahra et l’argent dépensé depuis des années par les Saoudiens sur des journalistes, intellectuels, dirigeants mondiaux et sur les chaines télévisées, afin de promouvoir une image d’un mouvement hors norme en cours d’évolution, la triste affaire du journaliste Khashoggi qui a fini démembré dans le consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul, vient remettre les choses en ordre.

En effet l’argent ne peut pas laver les crimes commis par les Saoudiens dans le monde et leur soutien au terrorisme.

La Malédiction du centre Zahra vient de faire tomber les masques et de faire porter la honte aux supporteurs de ce régime criminel.

Jésus a dit : «Nul ne peut servir deux maîtres. Car soit, il haïra l'un et aimera l'autre soit il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon». Oui l’humanité devrait faire le choix entre Dieu qui invite au moral et à l’éthique ou l’argent et la puissance basés sur l’arrogance.

Le défi de l’humain depuis l’aube de l’humanité est de choisir la justice, la paix, l’amour sur l’atrocité, l’arrogance et l’horreur.

Malheureusement, les enfants du Yémen n’ont pas l’argent pour que les médias s’intéressent un peu à leurs souffrances.

Dans notre monde biaisé où le résistant qui défend son pays et son peuple, est accusé de terrorisme. Et le vrai terroriste qui détruit les pays, les nations et qui décapite, «démembre» les hommes, les femmes et les enfants est appelé Résistant. Dans un tel monde, il ne faut pas s’attendre à ce que la communauté internationale intervienne afin de sauver la vie humaine et ce qui reste de notre humanité égorgée au Yémen.

Le préfet du Nord a justifié dans un communiqué de presse la fermeture du centre Zahra en disant qu’il prônait des valeurs contraires à celles de la République, mais il n’a expliqué ces propos, ni cité ces valeurs contraires. Ma question est donc la suivante : L’Arabie saoudite prône-t-elle les valeurs de la République française ?

Source : French.alahednews

*le Général Ahmed Al Assiri : était un conseiller de haut rang proche de la cour royale. Avant d’être promu chef adjoint du renseignement général en 2017, il était le porte-parole de la coalition militaire envahissante au Yémen depuis 2015, limogé samedi 20 octobre par un décret Royal.

 

Comments

// -0.427393