ACTUALITÉSAsieRussie Infos d’ALAHED:Gaz russe en Europe: la question est politisée par les USA, selon le PM russe

Please Wait...

Gaz russe en Europe: la question est politisée par les USA, selon le PM russe

folder_openRussie access_time depuis 24 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Le problème des livraisons du gaz russe en Europe est fortement politisé par les États-Unis et fournit un exemple de concurrence déloyale sous le prétexte de défendre les intérêts européens, a déclaré le Premier ministre russe Dmitri Medvedev.

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev estime que le problème du gaz russe a été politisé par les États-Unis qui prétendent se soucier des intérêts européens pour mieux installer leur concurrence déloyale.

«La lutte contre le gaz naturel russe sur le continent européen est un exemple d'une concurrence économique déloyale déguisée sous des dehors de souci des partenaires européens», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à l'issue de ses négociations avec son homologue belge Charles Michel.

Il a ajouté que «ce n'était pas joli et correct» et a évoqué le prix réel du gaz américain.

«Nous comprenons tous que n'importe quel gaz livré depuis les États-Unis sera 40% plus cher que le gaz provenant de Russie, tout simplement pour des raisons logistiques, et cela concerne aussi bien le gaz transporté par gazoduc que le gaz naturel liquéfié», a signalé le Premier ministre russe.

Il a également relevé que le problème des livraisons du gaz russe était fortement politisé par les États-Unis.

«Le gaz naturel liquéfié est-il une alternative au gaz transporté par gazoduc? La question est beaucoup plus compliquée. Vous avez raison de dire qu'elle est fortement politisée ces derniers temps. Pas par la Russie ou la Belgique, mais, disons-le franchement, par les États-Unis qui menacent nos partenaires européens», a ajouté M. Medvedev.

Le 17 octobre, le PDG de la société pétrolière polonaise PGNiG Piotr Wozniak avait déclaré que la Pologne achèterait du GNL américain à un prix 30% inférieur à celui du gaz naturel russe, et que PGNiG et la société américaine Venture Global LNG avaient signé un contrat prévoyant la livraison annuelle à la Pologne de 2 millions de tonnes de GNL pendant 20 ans.

Source : agences

Comments

// 0.170744