ACTUALITÉSMoyen OrientSyrie Infos d’ALAHED:Reconstruction : les USA ne payeront «pas un dollar». En tous cas la Syrie n’en veut pas

Please Wait...

Reconstruction : les USA ne payeront «pas un dollar». En tous cas la Syrie n’en veut pas

folder_openSyrie access_time depuis 12 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

«Pas un seul dollar» américain n'irait à la reconstruction syrienne tant qu'il y aura des Iraniens dans le pays, a dit le chef de la diplomatie américaine, oubliant peut-être que Damas avait affirmé qu’elle ne permettrait pas aux pays occidentaux –y compris les Etats-Unis- de faire partie de la reconstruction du pays.

Les Etats-Unis lient de plus en plus leur stratégie en Syrie à la lutte contre leur principale bête noire, l'Iran: Mike Pompeo a annoncé mercredi que «pas un seul dollar» américain n'irait à la reconstruction syrienne tant qu'il y aura des Iraniens dans le pays.

Le chef de la diplomatie américaine a semblé théoriser pour la première fois la nouvelle politique de Washington, esquissée par petites touches ces dernières semaines par plusieurs responsables. Et après sept années de conflit, on est bien loin des velléités de retrait exprimées au printemps par Donald Trump.

Le gouvernement syrien «a renforcé son contrôle» sur le terrain «grâce à la Russie et à l'Iran», tandis que le groupe terroriste «Daech», «bien que pas encore totalement éradiqué, n'est plus que l'ombre de lui-même», a-t-il ajouté.

Cette «nouvelle donne requiert une réévaluation de la mission de l'Amérique en Syrie» : si la défaite de «Daech» reste «le premier objectif», «ce n'est pas notre seul objectif», a expliqué Mike Pompeo. Selon lui, l'administration de Donald Trump veut aussi «le départ de Syrie des forces iraniennes ou soutenues par l'Iran», en premier lieu afin de protéger «Israël» pour qui Téhéran représente une menace directe.

Le président Bachar el-Assad a affirmé le 25 juin que la Syrie ne permettra pas aux pays occidentaux de faire partie de la reconstruction du pays. «Nous n’avons pas besoin de l’Occident qui ne donne pas mais qui prend (…) Malgré la guerre, nous avons toujours les ressources humaines pour reconstruire tous les secteurs de notre pays», avait-t-il déclaré.

Source : sites web et rédaction

Comments

// -0.497631