ŒIL SUR L'ENNEMI Infos d’ALAHED:Netanyahu salue la fermeture de la représentation palestinienne à Washington

Please Wait...

Netanyahu salue la fermeture de la représentation palestinienne à Washington

folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_time depuis 7 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est félicité mardi de la décision des Etats-Unis de fermer le bureau de représentation palestinienne à Washington, la dernière d’une série de mesures prises par Donald Trump à l’encontre des Palestiniens.

En fermant la mission à Washington, qui fait office d’ambassade de l’Autorité palestinienne dans le pays, «les Etats-Unis ont pris la bonne décision», a affirmé Netanyahu dans un communiqué.

«Israël soutient la décision américaine dont l’objectif est de dire aux Palestiniens qui refusent de négocier et se livrent à des attaques contre Israël lors de forums internationaux que ce n’est pas ainsi qu’ils peuvent parvenir à la paix», a-t-il estimé.

Les Etats-Unis ont justifié leur décision en affirmant que «l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) n'a pris aucune mesure pour permettre le début de négociations directes et significatives avec Israël», selon la porte-parole du département d'Etat américain Heather Nauert.

Dans un communiqué, elle a indiqué que Washington avait permis jusqu’ici aux Palestiniens de garder leur mission diplomatique uniquement pour qu’ils s’engagent dans «un effort de paix».

«Au contraire, les dirigeants de l’OLP ont condamné le plan de paix américain sans même l’avoir encore vu et ont refusé de parler avec le gouvernement américain au sujet de ses efforts de paix», a-t-elle ajouté.

En conséquence, «l’administration a décidé que le bureau de l’OLP à Washington allait fermer pour l’instant», a-t-elle annoncé.

Les responsables palestiniens ont gelé tout contact avec le gouvernement américain depuis que le président Donald Trump a reconnu fin 2017 al-Qods occupée (Jérusalem) comme «capitale d'Israël».

La fermeture de la mission s'ajoute à une rafale de mesures prises en l'espace de quelques semaines par l'administration Trump, dont l'annulation de plus de 200 millions de dollars d'aide bilatérale et l'arrêt du financement de l'agence onusienne prodiguant ses services à des millions de réfugiés palestiniens (UNRWA).

Source: agences et rédaction

Comments

// -0.314675