noscript

Please Wait...

Mhaibib: Tous les habitants du village ont entendu les cris hystériques des soldats israéliens

Mhaibib: Tous les habitants du village ont entendu les cris hystériques des soldats israéliens
folder_openPromesse tenue access_time depuis 3 années
starAJOUTER AUX FAVORIS

Ce petit village était découvert aux Israéliens qui pouvaient écouter les appels des moudjahidines et les bombarder à chaque fois qu’ils faisaient signe.

Quand la guerre s’est déclenchée, plusieurs villageois se sont rendus au village afin de se mettre à la disposition du commandement de la résistance, et beaucoup d'entre eux ont refusé de quitter leur village qu’ils voulaient à tout prix défendre. L'un d’eux était un jeune garçon de quatorze ans, il a demandé au chef en place de lui accorder une mission, et a refusé catégoriquement de retourner chez lui. L’un des combattants de la résistance lui a demandé, s’il pouvait porter du lourd ? Le jeune garçon a répondu par l'affirmatif, et pour lui prouver ses capacités, il lui a demandé de lui sauter sur le dos. Lui faisant une blague un combattant robuste lui grimpa sur le dos, le jeune le souleva et marcha… le chef lui confit alors la mission de transporter les missiles tout au long de la guerre.

Mhaibib: Tous les habitants du village ont entendu les cris hystériques des soldats israéliens

Le village n’a pas perdu sa vivacité pendant la guerre, au cours des affrontements, de nombreux hommes et femmes ont travaillé en tant que bénévoles pour servir les combattants. Chaque jour le chef en place, les visitait et s’assurait que rien ne leur manquait. Parmi eux, Alaa un jeune de vingt ans, qui avait particulièrement attiré l’attention du chef. Ce jeune répétait toujours «nous sommes avec vous jusqu’à la mort».

Le chef se reposait un peu cette nuit-là bien que les bombardements ne cessassent pas. Lorsqu’ils l’ont réveillé après minuit pour lui dire que les israéliens étaient à l’extérieur, il a alors tenu des grenades dans les mains et s’est préparé ainsi que les autres combattants à la confrontation. Le bruit des israéliens était entendu, suivi du bruit de plusieurs bombes lancées sur les maisons. Tout le monde avait gardé leur place pour surveiller les mouvements des soldats israéliens, notamment que la veille il y avait la fameuse confrontation de Taybeh. Les Israéliens ne restaient pas à leur place, mais avançaient et commençaient à ouvrir les portes des maisons. A ce moment-là, l’ennemi était loin de deux mètres seulement, il était temps de commencer à tirer. La confrontation a débuté dans une petite ruelle et les hurlements des israéliens étaient entendus partout dans le village.

Les soldats de la brigade «Golani» avaient accroché des torches à leurs armes ce qui a facilité aux combattants de la résistance de les cibler. Un grand nombre parmi eux ont été tués.

Tout le monde s'est dispersé, la résistance d'une part et l'ennemi de l'autre, et les affrontements se sont déplacés d'une route à l'autre, alors que les missiles antichars les frappaient de plein fouet. Les combattants de la résistance ont fait preuve de bravoure et de courage avec très peu de munitions dans la confrontation directe.

L'un des lanceurs des missiles «B7» a tiré des obus là où se stationnaient les soldats de l’ennemi afin de déterminer leur place, il a été grièvement blessé dans ses poumons, et a été retiré des lieux.

Les combattants de la résistance tiraient balle après balle ciblant directement la tête des soldats sionistes, c’est là que l’ennemi a commencé à se retirer et à se répandre, se positionnant en hauteur, alors que ses avions de combat volaient à basse altitude et ciblaient les moudjahidines.

Alaa et le chef en place étaient sous l’un des balcons d’une maison lorsqu’un missile tiré par un avion explosa près d'eux, sans les toucher. Un combattant vint à leur secours, et en un clin d’œil, Alaa disparait, quelques moments plus tard il se trouva face aux soldats israéliens, et commença alors une violente confrontation, le chef et le combattant viennent l’aider, Alaa fut alors blessé, puis retiré vers un endroit sûr où le premier blessé se trouvait.

Ils sont restés ensemble pendant deux jours, mais un missile israélien a ciblé l'endroit, et Alaa tomba en martyre.

Les villageois ont refusé de s’éloigner de la confrontation, après le martyre de l’un des moudjahidines, un homme de quarante ans ayant des difficultés à marcher a laissé sa canne et a porté l’arme du martyr pour participer aux confrontations mais un drone le cibla et il tomba en martyre.

* Extrait du journal de l'un des moudjahidines - Mhaibib - Août 2006

Source : Al-Ahed, traduit par l'équipe du site

Comments

//