Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Embargo sur les armes belges vers l’Arabie: le débat relancé Moscou: De nouvelles sanctions antirusses ne nuisent qu’à la lutte mondiale contre «Daech» Nouvelle offensive des forces irakiennes sur la vieille ville de Mossoul Des milliers de manifestants à Sanaa protestent contre l’offensive dirigée par l’Arabie L’Iran sanctionne 15 sociétés américaines pour soutien à «Israël» et au terrorisme L’armée algérienne abat deux terroristes, dont «l’émir local de Daech» Facebook ferme la page du Fateh palestinien Les Yézidis irakiens lancent un cri de détresse pour protéger leurs enfants de «Daech» Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique «Israël»: la fermeture d’un réservoir d’ammoniaque menacé par le Hezbollah reportée Arabie Saoudite: la sœur de Raïf Badawi interrogée par la police Deuxième arrestation après la mort du demi-frère de Kim Jong-un Assad: les pays occidentaux se sont isolés en soutenant les représentants du terrorisme contre Damas Quand les sionistes sont terrorisés... Nouveau massacre saoudien au Yémen: 8 femmes et un enfant tombés en martyre (photos) Viols, massacres de bébés: l’armée birmane accusée de «nettoyage ethnique» Libye: les extrémistes chassés de leur bastion à l’ouest de Benghazi L’Arabie saoudite dévoile son chasseur-bombardier dernière génération Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
Fil d'infos
Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer
Assassinat #Kim Jong-Nam: notice d’#Interpol pour l’arrestation de 4 Nord-Coréens

Interpol a émis une notice internationale demandant l'arrestation de quatre Nord-Coréens recherchés par la Malaisie dans l'enquête sur l'assassinat à Kuala Lumpur de Kim Jong-Nam, demi-frère du numéro un nord-coréen, a annoncé jeudi le chef de la police nationale.

Ces quatre hommes ont fui la Malaisie le 13 février, jour de l'assassinat dd demi-frère de Kim Jong-Un à l'aéroport de Kuala Lumpur, pour regagner la Corée du Nord via Dubai et la Russie.

«Nous avons obtenu une notice rouge pour les quatre Nord-Coréens qui étaient à l'aéroport le jour de l'incident et sont depuis partis», a déclaré le chef de la police malaisienne, Khalid Abu Bakar.

La notice mise en ligne montre quatre Nord-Coréens, Hong Song Hak, Ri Ji Yuon, O Jong Gil et Ri Jae Nam, âgés de 32 à 56 ans.

Les notices rouges d'Interpol consistent à demander la localisation et l'arrestation de personnes recherchées par une autorité judiciaire ou par un tribunal international en vue de leur extradition.

La Malaisie recherche par ailleurs trois autres Nord-Coréens qui se cacheraient à l'ambassade à Kuala Lumpur, selon la police.

Seules deux femmes, Siti Aisyah, une Indonésienne de 25 ans, et Doan Thi Huong, une Vietnamienne de 28 ans, ont été inculpées.

Le jour du crime, les deux femmes se sont approchées de Kim Jong-Nam et l'une l'a attrapé par derrière pour lui frotter le visage avec un morceau de tissu. L'homme âgé de 45 ans a succombé peu après. Des traces VX, un agent neurotoxique si puissant qu'il est considéré comme une arme de destruction massive, ont été retrouvées sur son visage.

Les deux femmes affirment avoir été dupées et avoir cru participer à un vidéo gag.

Depuis le début de l'affaire, la Corée du Sud accuse son voisin du Nord, citant un "ordre permanent" de Kim Jong-Un pour éliminer son demi-frère, un critique du régime qui vivait en exil.

Source: agences

16-03-2017 | 16:26

Le Flash

Recherche
Vers le haut