Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Bahreïn: Les forces du régime prennent d’assaut le village de Daraz, des manifestants y résistent France: Macron lance le délicat chantier de la réforme du code du travail Attentat de Manchester: la communauté internationale réagit Magie noire et satanisme: le Net s’en prend à Trump en Arabie saoudite Syrie: un attentat à la voiture piégée à Homs fait plusieurs victimes Trump a demandé à des responsables du renseignement de nier tout lien avec la Russie Les violences en RDC font plus de déplacés qu’en Syrie, selon une ONG Au Yémen, la foule accueille l’émissaire de l’Onu avec des chaussures Italie/migrants: 50.000 arrivées depuis janvier, accord avec les voisins de la Libye GB: au moins 19 morts dans une «attaque terroriste» à Manchester La Russie et la Chine préoccupées par les activités militaires nord-coréennes et US Choléra au Yémen: 315 morts, 29.300 cas suspects L’armée tunisienne met en garde contre le blocage des sites pétroliers La victoire de Rohani, mauvaise nouvelle pour Trump et ses alliés, selon Fisk Recep Tayyip Erdogan réélu à la tête de l’AKP, le parti au pouvoir «Israël» préoccupé par le contrat d’armements américano-saoudien Zarif: Trump veut «pomper» l’argent de l’Arabie saoudite Quels sont les investissements financiers et militaires de Trump en Arabie? Présidentielle iranienne: Rohani réélu dès le premier tour Empreinte US: Macron et Philippe, «Young Leaders» de la French-American Foundation Choléra au Yémen: près de 23.500 cas, 242 morts en trois semaines L’Onu craint un retour prochain de terroristes en Europe Venezuela: «Retire tes mains sales d’ici, Trump», lance Maduro Syrie: Les derniers hommes armés s’apprêtent à quitter Homs Tunisie: limogeage de la présidente de la commission chargée des filières terroristes Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Russie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le président russe Vladimir Poutine a exhorté lundi le président français élu Emmanuel Macron à «surmonter la méfiance mutuelle» entre Paris et Moscou de façon à combattre ensemble «la menace croissante du terrorisme et de l'extrémisme violent».

Poutine félicite Macron pour sa victoire à la présidentielle

«Les citoyens français vous ont fait confiance pour diriger le pays dans une période difficile pour l'Europe et pour l'ensemble de la communauté internationale. La menace croissante du terrorisme et de l'extrémisme violent s'accompagne de l'escalade de conflits locaux et de la déstabilisation de régions entières», écrit le président russe dans un message de félicitations rendu public par le Kremlin. «Dans ces conditions, il est particulièrement important de surmonter la méfiance mutuelle et d'unir nos forces pour assurer la stabilité et la sécurité internationales».

Vladimir Poutine s'est déclaré prêt «à agir ensemble de façon constructive sur les problèmes bilatéraux, régionaux et mondiaux actuels, se déclarant certain que cela répondrait aux intérêts fondamentaux de la Russie et du peuple français», a précisé le Kremlin.

Le fait que Vladimir Poutine ait reçu lors de la campagne électorale Marine Le Pen, la rivale d'Emmanuel Macron, a été largement perçu comme une manifestation de soutien à la candidate d'extrême droite. Le Kremlin a toutefois réfuté une telle interprétation. Vladimir Poutine souhaite (à Emmanuel Macron) bonne santé, prospérité et succès comme chef d'Etat, a encore indiqué le Kremlin.

Les relations entre la France et la Russie sont actuellement tendues, en raison notamment de la situation en Ukraine et suite aux sanctions économiques sévères imposées par l'UE à l'encontre de Moscou après l'annexion par Moscou de la péninsule ukrainienne de Crimée.

Le dossier syrien divise également les deux pays, Moscou soutenant le président Bachar el-Assad, dont Paris souhaite le départ à terme.

Source : AFP

08-05-2017 | 13:02
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut