Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Bahreïn: Les forces du régime prennent d’assaut le village de Daraz, des manifestants y résistent France: Macron lance le délicat chantier de la réforme du code du travail Attentat de Manchester: la communauté internationale réagit Magie noire et satanisme: le Net s’en prend à Trump en Arabie saoudite Syrie: un attentat à la voiture piégée à Homs fait plusieurs victimes Trump a demandé à des responsables du renseignement de nier tout lien avec la Russie Les violences en RDC font plus de déplacés qu’en Syrie, selon une ONG Au Yémen, la foule accueille l’émissaire de l’Onu avec des chaussures Italie/migrants: 50.000 arrivées depuis janvier, accord avec les voisins de la Libye GB: au moins 19 morts dans une «attaque terroriste» à Manchester La Russie et la Chine préoccupées par les activités militaires nord-coréennes et US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Russie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le Pentagone pouvant réaliser une attaque nucléaire surprise contre la Russie grâce à son bouclier antimissile en Europe, aura toutefois droit à une riposte très musclée, selon un responsable russe.

Moscou promet une réponse musclée à une éventuelle frappe US.

La riposte de la Russie à une éventuelle frappe nucléaire de la part des États-Unis, sera musclée, a déclaré Frantz Klintsevitch, vice-président du Comité de la défense du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

Le sénateur a ainsi réagi à la déclaration de Viktor Poznikhir, chef adjoint d'état-major opérationnel des Forces armées russes, qui avait déclaré que le bouclier antimissiles américain permettait une attaque nucléaire surprise contre la Russie.

Selon le sénateur, la déclaration du général avait plusieurs destinataires.

«Le premier est la communauté internationale. Deuxièmement, on a envoyé aux autorités américaines un signal clair que toute évolution des événements ne constituera pas une surprise pour nous. Je ne pense pas que ce rappel soit superflu. Comme on dit, qu'ils sachent que nous savons», a écrit le sénateur dans son compte Facebook.

Selon lui, la capacité de Moscou de donner une riposte très musclée à une éventuelle agression est la meilleure garantie de la sauvegarde de la paix.

«Finalement, le principal destinataire est le peuple russe. Ils n'ont rien à craindre: la situation est sous contrôle», a rassuré le responsable.

Mercredi, un général russe a déclaré que la présence des bases militaires américaines en Europe et de navires équipés de systèmes antimissiles près du territoire russe constituait un potentiel de frappe puissant permettant de tirer des missiles nucléaires contre la Fédération de Russie.

Selon le général, l'augmentation du potentiel du bouclier antimissile américain encourage la course aux armements et oblige les autres pays à prendre des mesures de rétorsion. Le déploiement du bouclier antimissile américain rompt l'équilibre des armements nucléaires et complique le dialogue sur le désarmement nucléaire.

Selon le ministère russe de la Défense, les États-Unis ont dépensé 130 milliards de dollars pour la défense antimissile en quinze ans. Washington compte débloquer environ 55 milliards de dollars supplémentaires ces cinq prochaines années. Le nombre des missiles antimissiles américains dépassera d'ici 2022 celui des ogives installées sur les missiles balistiques intercontinentaux russes.

Source: agences et rédaction

28-04-2017 | 14:51
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut