Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Algérie: 4 terroristes abattus dans une opération militaire France : la sortie de l’euro pourrait prendre un an et demi, dit Le Pen Le règlement du règne saoudien attend le signal américain Le Mistral au Japon avant des manœuvres dans le Pacifique Officier sioniste: le Hezbollah est la plus grande menace Le premier train direct de Londres est arrivé en Chine Le Venezuela a lancé sa procédure de retrait de l’OEA Le président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe censuré après un voyage en Syrie Afghanistan: les Marines américains de retour dans le Helmand Un soldat allemand qui prétendait être un réfugié syrien, suspecté d’un projet d’attentat La Corée du Nord procède à un nouveau tir de missile balistique Éthiopie: 7,7 millions de personnes ont besoin d’aide alimentaire Comment l’Arabie saoudite exporte-t-elle le wahhabisme à l’étranger ? Moscou promet une réponse musclée à une éventuelle frappe US Trump estime que l’Arabie saoudite ne paie pas assez pour sa défense Une journée avec les combattants du Hezbollah à la frontière libano-palestinienne L’armée syrienne reprend le plus grand gisement de gaz du pays L’explosion du Capitole dans une vidéo diffusée par Pyongyang Assad: les USA empêchent l’OIAC d’enquêter sur l’incident à Khan Cheikhoun Afghanistan: les talibans lancent leur offensive de printemps Salman enflamme les conflits du Trône: bientôt un coup d’Etat ! L’opposant bahreïni Abdel Hadi al-Khawaja a entamé une grève de la faim en prison Arabie: appels sur Twitter pour des manifestations de chômeurs Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Syrie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La Russie et l’Iran ont soumis un projet au Conseil exécutif de l'OIAC, visant à la création d'une mission internationale d'experts qui, en plus des membres de l'OIAC, enquêteront sur l’attaque chimique présumé d’Idlib.

Russes et Iraniens proposent que des experts internationaux enquêtent sur l’attaque d’Idlib

Alexandre Choulgine, le représentant permanent russe au sein de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), a affirmé que l'enquête sur l'utilisation des armes chimiques à Idlib en Syrie pourrait être menée par de nombreux experts, qu’ils soient russes, chinois, américains, britanniques ou encore iraniens.

«Avec les collègues iraniens, nous avons trouvé nécessaire de soumettre au Conseil exécutif [de l'OIAC, ndlr] un projet (…) visant à la création d'une mission internationale d'experts qui, en plus des membres de l'OIAC sélectionnés en conformité avec le principe de l'Onu de la représentation géographique correcte, pourrait compter des experts nationaux de nombreux pays. Par exemple, cela pourrait être également des experts de la Russie, de la Chine, des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de l'Iran, de la Suisse, de l'Espagne, de la Suède, etc», a-t-il déclaré.

Dans le même temps, Choulgine a précisé qu'il s'agissait d'experts réputés et bien connus de l'OIAC.

Selon lui, l'objectif principal de cette mission serait d'enquêter afin de déterminer comment des armes chimiques avaient pu être transportées à Khan Cheikhoun et si c'était réellement le cas.

En outre, d'après Choulgine, la mission devrait vérifier les affirmations des États-Unis sur l'utilisation de la base aérienne syrienne d’al-Chaayrate en tant que stock d'armes chimiques et son utilisation comme base pour les avions amenés à effectuer des vols de combat avec une cargaison toxique.

D'ailleurs, le représentant russe de l'OIAC a insisté sur le fait que, pour que l'enquête soit réussie, la mission internationale des experts devra «se rendre sur les lieux et travailler en fonction de la méthodologie de l'OIAC avec un accent mis sur la collecte des preuves matérielles sans se fixer uniquement sur les spéculations diffusées sur Internet ou des témoignages de gens résidant dans un pays voisin de la Syrie.

Le 4 avril, une frappe aérienne sur la ville de Khan Cheikhoun dans la province d'Idlib, en Syrie, a été suivie par l'intoxication aux produits chimiques de nombreux habitants.

Source: agences et rédaction

15-04-2017 | 09:51
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut