Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Syrie: un attentat à la voiture piégée à Homs fait plusieurs victimes Trump a demandé à des responsables du renseignement de nier tout lien avec la Russie Les violences en RDC font plus de déplacés qu’en Syrie, selon une ONG Bahreïn: Les forces du régime prennent d’assaut le village de Daraz, des manifestants y résistent Au Yémen, la foule accueille l’émissaire de l’Onu avec des chaussures Italie/migrants: 50.000 arrivées depuis janvier, accord avec les voisins de la Libye GB: au moins 19 morts dans une «attaque terroriste» à Manchester La Russie et la Chine préoccupées par les activités militaires nord-coréennes et US Choléra au Yémen: 315 morts, 29.300 cas suspects L’armée tunisienne met en garde contre le blocage des sites pétroliers La victoire de Rohani, mauvaise nouvelle pour Trump et ses alliés, selon Fisk Recep Tayyip Erdogan réélu à la tête de l’AKP, le parti au pouvoir «Israël» préoccupé par le contrat d’armements américano-saoudien Zarif: Trump veut «pomper» l’argent de l’Arabie saoudite Quels sont les investissements financiers et militaires de Trump en Arabie? Présidentielle iranienne: Rohani réélu dès le premier tour Empreinte US: Macron et Philippe, «Young Leaders» de la French-American Foundation Choléra au Yémen: près de 23.500 cas, 242 morts en trois semaines L’Onu craint un retour prochain de terroristes en Europe Venezuela: «Retire tes mains sales d’ici, Trump», lance Maduro Syrie: Les derniers hommes armés s’apprêtent à quitter Homs Tunisie: limogeage de la présidente de la commission chargée des filières terroristes Le président sortant Hassan Rohani en tête de l’élection iranienne Irak: une double explosion frappe Bagdad, plusieurs morts et blessés Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

L’armée de Pyongyang a durci le ton le 14 avril face à Washington, promettant une «réponse sans pitié» à toute provocation, alors qu'un destroyer lance-missiles américain est déployé dans la péninsule coréenne.

Washington dépêche un destroyer lance-missiles en mer de Chine méridionale

Dans une déclaration publiée par KCNA, l'agence de presse officielle de la Corée du Nord, soupçonnée de s’apprêter à mener un essai nucléaire, l'armée assure que les bases américaines en Corée du Sud, «tout comme les quartiers généraux du Mal» tels que la présidence sud-coréenne à Séoul seraient «pulvérisés en quelques minutes» en cas de guerre.

La Chine a averti de son côté qu'un «conflit peut éclater à tout moment». «Le dialogue est la seule issue», a martelé le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi lors d'un point de presse à Pékin en compagnie de son homologue français Jean-Marc Ayrault.

Se disant «très inquiète», la Russie a appelé toutes les parties à la «retenue» et mis en garde contre «toute action qui pourrait être interprétée comme une provocation».

Suite aux informations sur la préparation de nouveaux tests nucléaires par Pyongyang, les États-Unis continuent de masser des navires de guerre près de la péninsule de Corée. Après y avoir envoyé un groupe aéronaval, Washington a dépêché en mer de Chine méridionale un destroyer lance-missiles.

 «Le destroyer lance-missiles Stethem, déployé à Yokosuka (Japon), procède à des opérations de routine en mer de Chine méridionale», est-il indiqué.

Comme le précise dans le communiqué Robert Kline, représentant de la Marine, cette mission permettra à l'équipage d'acquérir une riche expérience de travail dans des régions clés.

Plus tôt, nous avons appris que les États-Unis avaient envoyé vers la péninsule de Corée un groupe aéronaval conduit par le porte-avions Carl Vinson.

La chaîne de télévision NBC, citant une source dans le renseignement américain, a déclaré jeudi que Washington était prêt à effectuer une «frappe préventive par des moyens conventionnels» contre la Corée du Nord.

Selon les données du renseignement sud-coréen, le prochain essai nucléaire de Pyongyang est prévu pour le 15 avril, le jour du 105e anniversaire de la naissance du premier dirigeant nord-coréen, Kim Il-sung.

Pyongyang a promis de riposter en frappant les bases militaires américaines au Japon et en Corée du Sud, ainsi que la résidence présidentielle à Séoul en cas d'agression provenant des États-Unis.

Source : sites web et rédaction

15-04-2017 | 08:58
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut