Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Algérie: 4 terroristes abattus dans une opération militaire France : la sortie de l’euro pourrait prendre un an et demi, dit Le Pen Le règlement du règne saoudien attend le signal américain Le Mistral au Japon avant des manœuvres dans le Pacifique Officier sioniste: le Hezbollah est la plus grande menace Le premier train direct de Londres est arrivé en Chine Le Venezuela a lancé sa procédure de retrait de l’OEA Le président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe censuré après un voyage en Syrie Afghanistan: les Marines américains de retour dans le Helmand Un soldat allemand qui prétendait être un réfugié syrien, suspecté d’un projet d’attentat La Corée du Nord procède à un nouveau tir de missile balistique Éthiopie: 7,7 millions de personnes ont besoin d’aide alimentaire Comment l’Arabie saoudite exporte-t-elle le wahhabisme à l’étranger ? Moscou promet une réponse musclée à une éventuelle frappe US Trump estime que l’Arabie saoudite ne paie pas assez pour sa défense Une journée avec les combattants du Hezbollah à la frontière libano-palestinienne L’armée syrienne reprend le plus grand gisement de gaz du pays L’explosion du Capitole dans une vidéo diffusée par Pyongyang Assad: les USA empêchent l’OIAC d’enquêter sur l’incident à Khan Cheikhoun Afghanistan: les talibans lancent leur offensive de printemps Salman enflamme les conflits du Trône: bientôt un coup d’Etat ! L’opposant bahreïni Abdel Hadi al-Khawaja a entamé une grève de la faim en prison Arabie: appels sur Twitter pour des manifestations de chômeurs Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> France

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Une semaine après l'attaque chimique présumée attribuée par les pays occidentaux au gouvernement syrien, le ministre-adjoint des Affaires étrangères syrien, invité par trois élus français, a assisté à un colloque au centre culturel russe à Paris, mardi, au grand dam du Quai d'Orsay.

Des élus français reçoivent un vice-ministre syrien, Ayrault «indigné»

Ils ont récidivé : trois députés, qui s’étaient déjà rendus en Syrie pour rencontrer le président Bachar el-Assad, ont invité un vice-ministre syrien, Ayman Soussan, à un colloque à Paris, mardi 11 avril. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, s'est déclaré «indigné» par cette invitation.

«Après l'ignoble attaque chimique, des députés LR invitent un vice-ministre d'al-Assad, à Paris, au centre culturel russe. Je suis indigné !» a écrit le chef de la diplomatie française dans un tweet où il faisait implicitement référence à l'attaque chimique du 4 avril, imputée par les Etats-Unis et certains pays européens, sans aucune preuve, au gouvernement syrien.

Le député Les Républicains (LR) Thierry Mariani a confirmé avoir organisé, avec le député Nicolas Dhuicq (LR) et le député socialiste Gérard Bapt, président du groupe d'amitié France-Syrie à l'Assemblée, un colloque intitulé «La Syrie, un drame qui ne peut plus durer», en présence d'Ayman Soussan, ministre-adjoint des Affaires étrangères syrien dans une salle du centre culturel russe.

Trois voyages en Syrie pour Mariani

Tous trois s'étaient déjà rendus en Syrie, récemment pour les deux parlementaires LR qui y étaient en compagnie du candidat à l’élection présidentielle Jean Lassalle, en janvier. Ils avaient même rencontré le président syrien pendant près d’une heure. Pour Thierry Mariani, il s'agissait du troisième voyage depuis le début de la guerre en 2011.

Le choix du centre culturel russe permettait d’éviter une annulation de l’Assemblée. «Le colloque était prévu depuis deux mois dans une salle de l'Assemblée. Mais après l'annulation la semaine dernière d'une réunion à Bruxelles avec le vice-ministre, j'ai senti qu'il y avait un risque d'annulation du colloque à l'Assemblée. C'est pourquoi il s'est tenu au centre culturel russe de Paris», a expliqué Thierry Mariani.

Le président du Parlement européen, l'Italien Antonio Tajani, avait en effet, la semaine dernière, jugé «inopportune» l'organisation dans les locaux d'une conférence sur la Syrie à l'initiative de l'eurodéputé espagnol Javier Couso Permuy (Gauche unitaire européenne).

Source : agences et rédaction

12-04-2017 | 15:21
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut