Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
France/Présidentielle: pour 66% des Français, le clivage droite-gauche est dépassé Lorsque le «poisson Nasrallah» occupe les rivages d’«Israël» ... et son esprit Trois terroristes de «Daech» éliminés... par des sangliers sauvages La Turquie pourrait revoir sa position sur l’UE, dit Erdogan Les attentats contre les églises visent l’unité des Egyptiens, dit le pape copte Brouille diplomatique entre Berlin et «Tel-Aviv» Yémen: des marcheurs «pour le pain» atteignent le port de Hodeida Irak: l’armée reprend un important quartier de Mossoul à «Daech» Référendum en Turquie: une haute cour rejette un recours de l’opposition Le mémorandum Russie-USA sur la prévention d’incidents aériens en Syrie ranimé Cri d’alarme du chef de l’ONU pour éviter la famine au Yémen «Daech» s’est excusé de l’armée israélienne pour l’avoir attaquée par erreur 100 jours après l’investiture, Trump au plus bas et rejette la faute sur les médias Pyongyang célèbre l’anniversaire de l’armée par un exercice militaire Espagne: vaste opération antiterroriste près de Barcelone, 12 perquisitions France/Présidentielle 2017: Le Pen en congé de la présidence du FN pour mener campagne Solidarité avec les 1500 grévistes: Georges Abdallah a lancé une grève de plateau de trois jours Attaque chimique en Syrie: les USA introduisent des sanctions au lieu de mener une enquête Theresa May prête à effectuer une frappe nucléaire «initiale préventive» Syrie: 300 terroristes éliminés dans la province de Hama Accusée d’avoir une «préférence» pour Le Pen, la Russie répète qu’elle ne soutient aucun candidat Présidentielle française: Damas espère un changement de la politique française Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> Europe

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Interrogé par la police, le suspect, un ouvrier ouzbek en situation illégale, serait passé aux aveux et aurait fait part aux enquêteurs de sa satisfaction après l'attaque terroriste du 7 avril. Il affichait des «sympathies» pour «Daech».

Stockholm: le terroriste, un migrant dont la demande d’asile a été refusée

L'auteur présumé de l'attentat meurtrier au camion bélier perpétré le 7 avril dernier à Stockholm serait passé aux aveux selon le quotidien Expressen. D'origine ouzbèke, l'homme aurait déclaré aux enquêteurs être «satisfait de ce qu'[il a] fait» et avoir «accompli ce qu'[il] voul[ait] accomplir».

L'homme, dont la presse suédoise rapporte qu'il s’appellerait Rakhmat Akilov, serait un ouvrier en situation illégale âgé de 39 ans. Interrogé par les policiers, il aurait reconnu avoir été au volant du camion de livraison volé qui a foncé dans la foule et fauché une vingtaine de passants sur une artère piétonne majeure du centre de Stockholm. Il aurait aussi avoué avoir effectué un repérage quelques temps auparavant.

La police suédoise a également annoncé que l'individu affichait «des sympathies pour des organisations extrémistes, dont l'État islamique», sans toutefois préciser si l'attaque en question avait été revendiquée. Selon Jan Evensson, un haut responsable de la police suédoise, le suspect, s'il est reconnu coupable, aurait de fortes chances de «passer le reste de sa vie derrière les barreaux».

Le meurtrier présumé a été arrêté le 7 avril au soir à Märsta, une petite ville située à 40 kilomètres au nord de Stockholm. Les enquêteurs ont rapidement confirmé qu'il s'agissait d'un Ouzbek de 39 ans, débouté de sa demande de permis de séjour présentée en 2014. «L'Office des migrations l'a débouté en juin 2016 et a émis un avis d'expulsion : en décembre 2016, l'Office des migrations l'a informé qu'il avait quatre semaines pour quitter le pays», a révélé un responsable de la police, Jonas Hysing, au cours d'une conférence de presse. «En février 2017, la police a été saisie pour faire exécuter la décision parce qu'il n'était plus localisable», a-t-il ajouté. Depuis, l'homme était introuvable.

L'attaque terroriste perpétrée le 7 avril dans la capitale suédoise a fait quatre morts et 15 blessés, dont plusieurs enfants. Après avoir encastré le poids-lourd dans la façade d'un grand magasin, l'homme s'était engouffré dans la station de métro la plus proche, profitant de la panique pour se fondre dans la foule.

Source : sites web

10-04-2017 | 10:50
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut