Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
France/Présidentielle: pour 66% des Français, le clivage droite-gauche est dépassé Lorsque le «poisson Nasrallah» occupe les rivages d’«Israël» ... et son esprit Trois terroristes de «Daech» éliminés... par des sangliers sauvages La Turquie pourrait revoir sa position sur l’UE, dit Erdogan Les attentats contre les églises visent l’unité des Egyptiens, dit le pape copte Brouille diplomatique entre Berlin et «Tel-Aviv» Yémen: des marcheurs «pour le pain» atteignent le port de Hodeida Irak: l’armée reprend un important quartier de Mossoul à «Daech» Référendum en Turquie: une haute cour rejette un recours de l’opposition Le mémorandum Russie-USA sur la prévention d’incidents aériens en Syrie ranimé Cri d’alarme du chef de l’ONU pour éviter la famine au Yémen «Daech» s’est excusé de l’armée israélienne pour l’avoir attaquée par erreur 100 jours après l’investiture, Trump au plus bas et rejette la faute sur les médias Pyongyang célèbre l’anniversaire de l’armée par un exercice militaire Espagne: vaste opération antiterroriste près de Barcelone, 12 perquisitions France/Présidentielle 2017: Le Pen en congé de la présidence du FN pour mener campagne Solidarité avec les 1500 grévistes: Georges Abdallah a lancé une grève de plateau de trois jours Attaque chimique en Syrie: les USA introduisent des sanctions au lieu de mener une enquête Theresa May prête à effectuer une frappe nucléaire «initiale préventive» Syrie: 300 terroristes éliminés dans la province de Hama Accusée d’avoir une «préférence» pour Le Pen, la Russie répète qu’elle ne soutient aucun candidat Présidentielle française: Damas espère un changement de la politique française Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Afrique >> Afrique

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

L'ex-président égyptien a quitté l'hôpital militaire du Caire dans lequel il a passé l'essentiel de ses six années de détention.

Hosni Moubarak est libre. L'ex-président égyptien a quitté l'hôpital militaire du Caire dans lequel il a passé l'essentiel de ses six années de détention, a indiqué ce vendredi son avocat Farid al-Deeb.

La justice égyptienne avait décidé au début du mois de libérer Moubarak, 88 ans, après son acquittement par la cour de Cassation pour la mort de manifestants en 2011 durant la révolte qui avait provoqué sa chute.

Réouverture d'une enquête pour corruption

La justice a toutefois ordonné jeudi la réouverture d'une enquête pour corruption contre l'ex-président. Elle porte sur des accusations selon lesquelles lui, sa femme, leurs deux fils et leurs belles-filles ont reçu des cadeaux du quotidien gouvernemental Al-Ahram d'une valeur d'environ un million de dollars.

Depuis son départ du pouvoir, Hosni Moubarak a été jugé dans deux grandes affaires. Il a notamment été accusé d'avoir incité au meurtre de manifestants pendant la révolte, au cours de laquelle quelque 850 personnes ont été tuées lors d'affrontements avec la police.

Condamné à la prison à vie en 2012, il avait été blanchi en 2014. Et le 2 mars dernier, la cour de Cassation a confirmé cet acquittement.

Condamné pour avoir détourné plus de 10 millions d'euros

Dans un autre grand procès, la cour d'appel avait confirmé en janvier 2016 une peine de trois ans de prison pour Hosni Moubarak et ses deux fils, Alaa et Gamal, dans une affaire de corruption.

Il était accusé avec eux d'avoir détourné plus de 10 millions d'euros, alloués à l'entretien des palais présidentiels. Outre les trois ans de prison, tous trois ont été condamnés ensemble à payer une amende de 125 millions de livres égyptiennes, soit environ 15 millions d'euros, et à rembourser à l'Etat 21 millions de livres, soit 2,5 millions d'euros. Dans cette affaire, Hosni Moubarak a purgé sa peine et ses deux fils ont été remis en liberté.

Source : sites web

24-03-2017 | 14:15
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Recherche
Vers le haut