Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

USA: l’ex-sénateur Joe Lieberman ne souhaite pas diriger le FBI Le projet d’une «Otan arabe» n’est pas viable Sayed Nasrallah: L’Arabie Saoudite cherche la protection des USA, l’axe de la résistance est devenu plus fort Sur le chemin de la Libération… Pékin voit rouge après l’apparition d’un navire US près d’un archipel disputé Macron réitère à Bruxelles son ambition de «refonder» l’Europe Quatre membres de «Daech» projetant des attaques dans les transports arrêtés à Moscou Les Etats-Unis ont égaré l’équivalent d’un milliard de dollars d’armes en Irak et au Koweït Tunisie: la vie reprend à Tataouine, report d’une manifestation 535 millions d’enfants touchés par la violence et les catastrophes naturelles (Unicef) Trump au président al-Sissi : «Mec, j’adore tes chaussures» Le président turc lance un ultimatum à Bruxelles au sujet de l’adhésion de son pays à l’UE Macron aurait sa majorité à l’Assemblée nationale Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Russie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Plus d’une centaine de militaires de l’Alliance sont arrivés en Estonie, pays frontalier de la Russie. Une démarche qui n’est pas sans susciter l’inquiétude de Moscou.

L’Otan toujours plus présente en Estonie, Moscou s’inquiète

Les soldats de l'Otan se font de plus en plus nombreux près des frontières russes, et cela ne semble pas prêt de s'arrêter. Vendredi soir, le premier détachement composé de 130 militaires britanniques est arrivé en Estonie, a annoncé le commandement suprême des Forces de Défense estoniennes.

«Un avion militaire avec un groupe de 130 militaires en provenance du Royaume-Uni a atterri vendredi soir sur la base d'Ämari, près de Tallinn. Le ministre estonien de la Défense Margus Tsahkna a participé à la cérémonie d'accueil. Les militaires britanniques quittent la base aérienne pour la base militaire de Tapa, lieu de leur déploiement permanent», a-t-il précisé.

Outre ces 130 militaires, 80 autres soldats de l'Otan sont déjà stationnés en Estonie. De surcroît, d'ici la fin avril, leurs effectifs dépasseront les 1 500 personnes, selon le projet du ministère estonien de la Défense, annoncé début mars. Par ailleurs, dans les semaines à venir, l'Estonie doit accueillir plusieurs militaires britanniques et français ainsi que de nombreuses unités d'armement, dont des blindés et des automoteurs d'artillerie.

La décision de déployer des troupes alliées en Lettonie, Lituanie, Estonie et Pologne a été prise lors du sommet de l'Otan à Varsovie, en juin dernier. L'initiative, destinée selon l'Otan à «maintenir l'équilibre des forces dans la région», a été violemment fustigée à Moscou, qui qualifie la démarche de «provocation» et estime que la militarisation des pays baltes risque de déstabiliser l'équilibre des forces sur le continent européen.

«Tout pays percevra négativement l'augmentation de la présence militaire étrangère près de ses frontières. C'est ainsi que nous traitons cela», annonçait début janvier le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Source: Sputnik

18-03-2017 | 16:06
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut