Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Embargo sur les armes belges vers l’Arabie: le débat relancé Moscou: De nouvelles sanctions antirusses ne nuisent qu’à la lutte mondiale contre «Daech» Nouvelle offensive des forces irakiennes sur la vieille ville de Mossoul Des milliers de manifestants à Sanaa protestent contre l’offensive dirigée par l’Arabie L’Iran sanctionne 15 sociétés américaines pour soutien à «Israël» et au terrorisme L’armée algérienne abat deux terroristes, dont «l’émir local de Daech» Facebook ferme la page du Fateh palestinien Les Yézidis irakiens lancent un cri de détresse pour protéger leurs enfants de «Daech» Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique «Israël»: la fermeture d’un réservoir d’ammoniaque menacé par le Hezbollah reportée Arabie Saoudite: la sœur de Raïf Badawi interrogée par la police Deuxième arrestation après la mort du demi-frère de Kim Jong-un Assad: les pays occidentaux se sont isolés en soutenant les représentants du terrorisme contre Damas Quand les sionistes sont terrorisés... Nouveau massacre saoudien au Yémen: 8 femmes et un enfant tombés en martyre (photos) Viols, massacres de bébés: l’armée birmane accusée de «nettoyage ethnique» Libye: les extrémistes chassés de leur bastion à l’ouest de Benghazi L’Arabie saoudite dévoile son chasseur-bombardier dernière génération Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Moyen Orient

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Craignant de mourir de faim et de soif, les réfugiés de Mossoul-Ouest envoient un appel à l’aide aux organisations humanitaires. Ils ont réussi à fuir la ville, mais malheureusement restent sans eau et sans nourriture.

Réfugiés de Mossoul-Ouest: «L’aide humanitaire n’arrive pas».

Une citoyenne de la partie occidentale de Mossoul a raconté à Sputnik les épreuves de la vie des réfugiés au camp de déplacés de Hammam al-Alil, situé à 30 kilomètres au sud de Mossoul. Selon elle, tout ce que les habitants demandent aux organisations humanitaires afin d'assurer leur survie, c'est de l'eau et du pain.

«Nous demandons aux organisations humanitaires de nous envoyer de l'aide, surtout du pain et de l'eau, et des biens comme du gaz, du fioul, des générateurs électriques», a-t-elle indiqué.

Elle a aussi ajouté que leur camp manquait de tentes, de produits de première nécessité et d'argent.

«L'aide humanitaire n'arrive pas jusqu'à nous», a souligné la réfugiée.

Les gens, ajoute-t-elle, ne disposent d'aucun réservoir pour stocker l'eau. En outre, les conditions sanitaires dans le centre d'Hammam al-Alil laissent à désirer.

Ne recevant plus son salaire d'enseignante depuis deux ans déjà, privée de travail, la femme ne peut rien acheter pour venir en aide à sa famille. De plus, les réfugiés n'ayant rien à vendre tentent tant bien que mal d'arriver, sans vivres et sans eau.

Le 19 février, le premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé le lancement d'une nouvelle phase de l'opération destinée à reprendre à «Daech» la partie ouest de Mossoul. À cette époque, près de 750 000 personnes vivaient dans cette partie de la ville.

Plus de 45 000 personnes ont fui leur foyer depuis le début de l'offensive irakienne à Mossoul-ouest, a indiqué dimanche 5 mars l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Un grand nombre de ces déplacés ont rejoint les camps d'accueil installés dans les environs de la deuxième ville d'Irak.

La progression des forces irakiennes se déroule comme prévu malgré la farouche résistance des terroristes qui contrôlaient l'intégralité de Mossoul depuis juin 2014. Selon le général américain Stephen Townsend, chef militaire de la coalition «anti-Daech», environ 2 000 extrémistes se trouvent toujours dans et autour de la partie ouest de Mossoul.

Source: agences et rédaction

18-03-2017 | 11:26
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut