Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Un nouveau réseau terroriste global objectivement créé, selon le FSB Nucléaire/Téhéran met les points sur les i: Respecter mais riposter La Russie dit avoir déjoué une attaque de «Daech» à Sakhaline La justice suspend un décret de Trump sur les «villes sanctuaires» Trump assure que le sort d’Assad n’est «pas un obstacle» en Syrie Sayed Khamenei: L’Islam est derrière l’animosité des USA et d’«Israël» envers l’Iran USA: la violence par balle à Chicago dans le sillage de 2016, année record Irak: «Daech» exécute au moins 15 civils à Mossoul France/Présidentielle: pour 66% des Français, le clivage droite-gauche est dépassé Lorsque le «poisson Nasrallah» occupe les rivages d’«Israël» ... et son esprit Trois terroristes de «Daech» éliminés... par des sangliers sauvages La Turquie pourrait revoir sa position sur l’UE, dit Erdogan Les attentats contre les églises visent l’unité des Egyptiens, dit le pape copte Brouille diplomatique entre Berlin et «Tel-Aviv» Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Bahreïn

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Des heurts ont opposé vendredi après-midi protestataires et policiers à Bahreïn après les funérailles d'un détenu décédé en prison où il purgeait une peine de 15 ans pour participation aux manifestations contre le régime, selon des témoins.

Bahreïn: répression de manifestants après les funérailles d'un détenu mort en prison

Le ministère de l'Intérieur avait annoncé jeudi sur Twitter la mort d'un détenu de 45 ans alors qu'il faisait des exercices sportifs dans la prison de Jaw, au sud de Manama.

Le ministère avait attribué le décès à des causes naturelles mais des proches du prisonnier, Mohammad Sahwane, avaient soutenu qu'il était mort des suites de blessures subies pendant la répression en 2011 du mouvement de protestation de l’opposition demandant des réformes à la monarchie.

Selon eux, le détenu avait gardé des éclats de chevrotine dans le crâne et dans d'autres parties de son corps.

Après les funérailles dans le village de Sanabès, proche de Manama, les manifestants ont tenté de marcher sur le rond-point de la perle, épicentre de la contestation de 2011.

Ils ont été dispersés par les policiers qui ont tiré des gaz lacrymogènes et des charges de chevrotin, selon les témoins.

Source: agences et rédaction

18-03-2017 | 11:06
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut