Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Embargo sur les armes belges vers l’Arabie: le débat relancé Moscou: De nouvelles sanctions antirusses ne nuisent qu’à la lutte mondiale contre «Daech» Nouvelle offensive des forces irakiennes sur la vieille ville de Mossoul Des milliers de manifestants à Sanaa protestent contre l’offensive dirigée par l’Arabie L’Iran sanctionne 15 sociétés américaines pour soutien à «Israël» et au terrorisme L’armée algérienne abat deux terroristes, dont «l’émir local de Daech» Facebook ferme la page du Fateh palestinien Les Yézidis irakiens lancent un cri de détresse pour protéger leurs enfants de «Daech» Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique «Israël»: la fermeture d’un réservoir d’ammoniaque menacé par le Hezbollah reportée Arabie Saoudite: la sœur de Raïf Badawi interrogée par la police Deuxième arrestation après la mort du demi-frère de Kim Jong-un Assad: les pays occidentaux se sont isolés en soutenant les représentants du terrorisme contre Damas Quand les sionistes sont terrorisés... Nouveau massacre saoudien au Yémen: 8 femmes et un enfant tombés en martyre (photos) Viols, massacres de bébés: l’armée birmane accusée de «nettoyage ethnique» Libye: les extrémistes chassés de leur bastion à l’ouest de Benghazi L’Arabie saoudite dévoile son chasseur-bombardier dernière génération Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> FAITS DIVERS

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Angela Merkel affublée d'une petite moustache et d'un uniforme nazi: un journal progouvernemental turc a publié en Une vendredi ce photomontage de la chancelière allemande dépeinte en Hitler, en pleine crise entre Ankara et l'UE.

Un photomontage de Merkel en Hitler en une d'un quotidien turc.

«Une Hitler au féminin», titre le quotidien Günes avec une croix gammée, le mot-dièse #FrauHitler, mais aussi la mention «la Tante moche» barrant le photomontage d'Angela Merkel qui occupe les trois-quarts de la Une du journal.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé l'Allemagne et les Pays-Bas de «pratiques nazies» après que les deux pays eurent interdit la tenue sur leur territoire de meetings en faveur d'un référendum sur l'extension de ses pouvoirs.

«En embrassant les organisations terroristes (...), l'Allemagne monte toute l'Europe contre la Turquie», écrit Günes en sous-titre. Le journal se fait ainsi l'écho des accusations du pouvoir turc reprochant à Berlin d'abriter des séparatistes kurdes et des putschistes présumés impliqués dans la tentative de coup d'Etat manqué du 15 juillet.

La chancellerie allemande avait réagi à ces accusations en appelant la Turquie à «garder la tête froide». Le porte-parole de la chancelière, Steffen Seibert, a affirmé que «les comparaisons au nazisme sont toujours absurdes et déplacées car elles reviennent à minimiser les crimes contre l'humanité du national-socialisme».

Sur son site internet, Günes a publié un autre photomontage de la chancelière avec une moustache en brosse effectuant le salut nazi, sous le titre: «Il n'y a pas de différence avec Hitler».

La Turquie avait condamné une Une du journal allemand Bild qui revendiquait dire «la vérité en face» au président Erdogan, le proclamant persona non grata en Allemagne et dénonçant sa «folie du pouvoir».

Cet article est «le produit d'une mentalité alimentée par le racisme et la xénophobie», a affirmé dans un communiqué le ministère turc des Affaires étrangères.

Source: agences et rédaction

17-03-2017 | 14:24
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut