Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
«Rendez Rome aux Romains»: Manifestation contre la politique de l’UE en Italie La réforme de la santé échoue, nouveau revers pour Donald Trump «Israël» n’a pris «aucune mesure» pour limiter la colonisation depuis décembre (émissaire ONU) Inquiétude en «Israël» de la nouvelle décision syrienne d’affronter les raids Près de 4773 civils tués dans la guerre au Yémen, selon l’Onu Présidentielle: la surenchère «complotiste» de Fillon trouble son camp Armes chimiques: Russie et Chine veulent étendre la commission d’enquête de l’ONU à l’Irak L’assaillant de Londres visitait souvent l’Arabie saoudite, la dernière fois en 2015 L’armée syrienne libère le dernier bastion de «Daech» au nord-ouest de Raqqa La Jordanie aux abords de la bataille de Raqqa: Et si «Daech» fuit en notre direction? Un avion de reconnaissance AWACS français scanne la frontière russe Un cadre du Hamas, Mazen Faqha, assassiné à Gaza Facebook ferme la page du Fateh palestinien Les Yézidis irakiens lancent un cri de détresse pour protéger leurs enfants de «Daech» Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique «Israël»: la fermeture d’un réservoir d’ammoniaque menacé par le Hezbollah reportée Arabie Saoudite: la sœur de Raïf Badawi interrogée par la police Deuxième arrestation après la mort du demi-frère de Kim Jong-un Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> Europe

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a consolidé sa victoire avec son parti crédité de 33 sièges, devant les vingt sièges de son rival d'extrême droite Geert Wilders, selon des résultats provisoires sur la quasi-totalité des votes diffusés jeudi.

Pays-Bas: les libéraux consolident leur victoire, Wilders deuxième.

Selon ces résultats compilés par l'agence de presse néerlandaise ANP, sur la base de 97% des voix, le Parti populaire libéral et démocratique (VVD) de Mark Rutte remporterait 33 sièges sur les 150 de la chambre basse du parlement.

Ce résultat représente une perte de huit sièges par rapport aux 41 obtenus lors des dernières élections en 2012, mais une nette avance sur Geert Wilders.

Avec vingt élus, le Parti pour la Liberté (PVV) de M. Wilders aurait gagné cinq sièges de députés par rapport aux élections législatives de 2012, mais aurait progressé de huit sièges par rapport au parlement sortant, cette formation ayant vu trois élus partir au cours de la législature.

Crédité de 36 sièges il y a quelques mois, le PVV était lentement retombé dans les sondages à l'approche des élections. Ce n'est pas la première fois que l'élu à la chevelure peroxydée, qui avait obtenu son meilleur résultat en 2010 avec 24 sièges, voit son score chuter entre les prédictions des sondages et le résultat du scrutin.

«Nous étions le troisième plus grand parti des Pays-Bas. Maintenant, nous sommes le second plus grand parti. La prochaine fois, nous serons n°1!», a-t-il affirmé dans un tweet.

Dans ce pays de coalitions, le député a assuré être prêt à gouverner «si c'est possible», bien que l'ensemble des autres partis aient exclu une telle collaboration.

Avec 19 sièges chacun, les chrétiens-démocrates du CDA et les progressistes de D66 sont des partenaires naturels pour les libéraux, mais une telle coalition aurait besoin de cinq sièges, et donc d'un parti, supplémentaires pour obtenir la majorité de 76 sièges.

Les regards se portent vers les chrétiens (CU, 5 sièges) et les protestants rigoristes du SGP (3 sièges).

Mais les écologistes de GroenLinks, menés par le jeune Jesse Klaver, pourraient également jouer un rôle important après avoir triplé leur score avec 14 sièges.

Partenaires de la coalition sortante, les travaillistes du PvdA auraient enregistré une défaite historique, passant de 38 députés à 9 seulement.

Le scrutin a été marqué par une participation massive: 80,2% des 12,9 millions d'électeurs se sont rendus aux urnes, selon l'Institut de sondages Ipsos. En 2012, ce taux était de 75,3%.

Source: agences et rédaction

16-03-2017 | 13:29
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut