Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Lavrov à Jubeir: le Hezbollah n’est pas une organisation terroriste Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement Des armes «made in Daesh» testées à Mossoul UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
Les dépêches
  • 09:58 | L’explosion est vraisemblablement due à un bombardement israélien contre des réservoirs de carburant stockés près de l’aéroport .
  • 09:56 | Enorme explosion près de l’aéroport de Damas .
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

L'opposition au gouvernement canadien a demandé mardi la dénonciation d'un accord avec les Etats-Unis sur les demandeurs d'asile afin de protéger les illégaux qui risquent leur vie en cherchant refuge au Canada.

Canada: l'opposition dénonce un accord avec les Etats-Unis sur les réfugiés

«Le gouvernement libéral doit immédiatement suspendre l'Entente sur les tiers pays sûrs afin que les réfugiés venant des Etats-Unis puissent faire une demande légalement et entrer au Canada en toute sécurité», a indiqué le Nouveau parti démocratique (NDP, gauche).

Cet accord datant de 2004 stipule qu'une personne demandant l'asile doit déposer sa demande dans le premier pays où elle entre, soit le Canada ou les Etats-Unis. Mais depuis l'élection de Donald Trump, des centaines de migrants entrés avec un visa aux Etats-Unis fuient au Canada à travers bois pour y déposer une demande d'asile. Au titre de l'entente, ils auraient dû faire cette demande aux Etats-Unis, premier pays où ils sont arrivés, et sont donc contraints de le faire en passant illégalement au Canada.

«Les Etats-Unis ne sont plus un pays sûr pour les réfugiés, et les réfugiés continuent de risquer leur vie pour venir au Canada», a déploré le NDP en prenant l'exemple d'un ivoirien qui a été retrouvé à moitié mort de froid.

Chauffeur de taxi à New York et arrivé illégalement aux Etats-Unis en 2006, cet Ivoirien est passé au Canada pour échapper à la politique anti-immigration de Donald Trump.

Des députés conservateurs avaient déjà interpellé le Premier ministre Justin Trudeau au Parlement afin de demander la dénonciation de cette entente.

Pour les avocats en droit d'immigration, cet accord canado-américain atteint ses limites. «Je n'ai jamais vu l'avantage de ce traité pour les signataires», a estimé mardi l'avocat Eric Taillefer, chargé de la défense de l'Ivoirien sous le coup d'une expulsion.

Outre la bureaucratie accrue pour le Canada et les Etats-Unis, «les seules personnes qui bénéficient de l'entente sont les réseaux de passeurs», a-t-il estimé.

Source: agences

15-03-2017 | 13:59
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut