Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
L’Allemagne formera des militaires saoudiens sur son sol Algérie: 4 terroristes abattus dans une opération militaire France : la sortie de l’euro pourrait prendre un an et demi, dit Le Pen Le règlement du règne saoudien attend le signal américain Le Mistral au Japon avant des manœuvres dans le Pacifique Officier sioniste: le Hezbollah est la plus grande menace Le premier train direct de Londres est arrivé en Chine Le Venezuela a lancé sa procédure de retrait de l’OEA Le président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe censuré après un voyage en Syrie Afghanistan: les Marines américains de retour dans le Helmand Un soldat allemand qui prétendait être un réfugié syrien, suspecté d’un projet d’attentat La Corée du Nord procède à un nouveau tir de missile balistique Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> France

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

L'ancien candidat à la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé, a confirmé lundi «une bonne fois pour toute» qu'il ne «sera pas candidat à la présidence de la République», en direct de son QG de Bordeaux.

Juppé: Je ne serai pas candidat à la présidence de la République

«Je confirme une bonne fois pour toutes que je ne serai pas candidat à la présidence de la République», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Alain Juppé a ajouté qu'il ne jouerait pas le rôle de recours à François Fillon, dont il a affirmé que «l'obstination» conduisait à une «impasse».

«Pour moi, il est trop tard», a-t-il insisté, expliquant d'un air grave qu'il n'incarnait pas, à 71 ans, le «renouvellement».

Le représentant des LR, se plaçant en position de favori dans la course à la présidentielle au lendemain de la primaire, bénéficiait selon Juppé d'un «boulevard devant lui», dont il a regretté «le gâchis».

«Une situation qui ne peut plus durer»

Plus tôt dans la matinée, l'ancien président français et ex-candidat à la primaire de droite à l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy a proposé à François Fillon et Alain Juppé de se rencontrer «pour trouver une voie de sortie digne et crédible à une situation qui ne peut plus durer».

«Face à la gravité de la situation (...) chacun a le devoir de tout faire pour préserver l’unité», écrit l'ancien président de la République dans un communiqué.

«C’est dans cet esprit que je propose à François Fillon et à Alain Juppé de nous réunir pour trouver une voie de sortie digne et crédible à une situation qui ne peut plus durer et qui crée un trouble profond chez les Français», ajoute l'ancien président du parti Les Républicains (LR).

C'est la première fois que l'ancien président de la République fait entendre directement sa voix dans la crise que traverse son ancien Premier ministre, empêtré dans l'affaire de l'emploi présumé fictif de son épouse, et qui fait face à une série de défections d'élus et de soutiens de sa campagne.

Fillon - Juppé - Sarkozy : "90% des voix"

Cette réunion à trois est appelée de ses vœux par l'organisateur de la primaire et député des Hauts-de-Seine Thierry Solère qui a demandé lundi matin aux trois «hommes d'Etat» d'«éviter le chaos».

«Ces hommes d’État doivent se voir aujourd'hui même», a-t-il demandé sur RTL, après avoir quitté vendredi son poste de porte-parole de François Fillon.

«Il y a trois personnes qui ont fait à elles trois 90% des voix à la primaire. C'est François Fillon, c'est Alain Juppé et Nicolas Sarkozy», a-t-il rappelé.

La veille, à l'occasion d'une intervention sur France 2, François Fillon a réaffirmé qu'il ne se retirerait pas de la course à la présidentielle.

«Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés. J'entends bien les critiques. Je ne suis pas quelqu'un de jusqu'au-boutiste, enfermé dans des certitudes», créant ainsi une vive polémique sur internet.

Source : agences

06-03-2017 | 14:03
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut