Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
«Rendez Rome aux Romains»: Manifestation contre la politique de l’UE en Italie La réforme de la santé échoue, nouveau revers pour Donald Trump «Israël» n’a pris «aucune mesure» pour limiter la colonisation depuis décembre (émissaire ONU) Inquiétude en «Israël» de la nouvelle décision syrienne d’affronter les raids Près de 4773 civils tués dans la guerre au Yémen, selon l’Onu Présidentielle: la surenchère «complotiste» de Fillon trouble son camp Armes chimiques: Russie et Chine veulent étendre la commission d’enquête de l’ONU à l’Irak L’assaillant de Londres visitait souvent l’Arabie saoudite, la dernière fois en 2015 L’armée syrienne libère le dernier bastion de «Daech» au nord-ouest de Raqqa La Jordanie aux abords de la bataille de Raqqa: Et si «Daech» fuit en notre direction? Un avion de reconnaissance AWACS français scanne la frontière russe Un cadre du Hamas, Mazen Faqha, assassiné à Gaza Facebook ferme la page du Fateh palestinien Les Yézidis irakiens lancent un cri de détresse pour protéger leurs enfants de «Daech» Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique «Israël»: la fermeture d’un réservoir d’ammoniaque menacé par le Hezbollah reportée Arabie Saoudite: la sœur de Raïf Badawi interrogée par la police Deuxième arrestation après la mort du demi-frère de Kim Jong-un Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> France

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

L'ancien candidat à la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé, a confirmé lundi «une bonne fois pour toute» qu'il ne «sera pas candidat à la présidence de la République», en direct de son QG de Bordeaux.

Juppé: Je ne serai pas candidat à la présidence de la République

«Je confirme une bonne fois pour toutes que je ne serai pas candidat à la présidence de la République», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Alain Juppé a ajouté qu'il ne jouerait pas le rôle de recours à François Fillon, dont il a affirmé que «l'obstination» conduisait à une «impasse».

«Pour moi, il est trop tard», a-t-il insisté, expliquant d'un air grave qu'il n'incarnait pas, à 71 ans, le «renouvellement».

Le représentant des LR, se plaçant en position de favori dans la course à la présidentielle au lendemain de la primaire, bénéficiait selon Juppé d'un «boulevard devant lui», dont il a regretté «le gâchis».

«Une situation qui ne peut plus durer»

Plus tôt dans la matinée, l'ancien président français et ex-candidat à la primaire de droite à l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy a proposé à François Fillon et Alain Juppé de se rencontrer «pour trouver une voie de sortie digne et crédible à une situation qui ne peut plus durer».

«Face à la gravité de la situation (...) chacun a le devoir de tout faire pour préserver l’unité», écrit l'ancien président de la République dans un communiqué.

«C’est dans cet esprit que je propose à François Fillon et à Alain Juppé de nous réunir pour trouver une voie de sortie digne et crédible à une situation qui ne peut plus durer et qui crée un trouble profond chez les Français», ajoute l'ancien président du parti Les Républicains (LR).

C'est la première fois que l'ancien président de la République fait entendre directement sa voix dans la crise que traverse son ancien Premier ministre, empêtré dans l'affaire de l'emploi présumé fictif de son épouse, et qui fait face à une série de défections d'élus et de soutiens de sa campagne.

Fillon - Juppé - Sarkozy : "90% des voix"

Cette réunion à trois est appelée de ses vœux par l'organisateur de la primaire et député des Hauts-de-Seine Thierry Solère qui a demandé lundi matin aux trois «hommes d'Etat» d'«éviter le chaos».

«Ces hommes d’État doivent se voir aujourd'hui même», a-t-il demandé sur RTL, après avoir quitté vendredi son poste de porte-parole de François Fillon.

«Il y a trois personnes qui ont fait à elles trois 90% des voix à la primaire. C'est François Fillon, c'est Alain Juppé et Nicolas Sarkozy», a-t-il rappelé.

La veille, à l'occasion d'une intervention sur France 2, François Fillon a réaffirmé qu'il ne se retirerait pas de la course à la présidentielle.

«Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés. J'entends bien les critiques. Je ne suis pas quelqu'un de jusqu'au-boutiste, enfermé dans des certitudes», créant ainsi une vive polémique sur internet.

Source : agences

06-03-2017 | 14:03
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut