Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Lavrov à Jubeir: le Hezbollah n’est pas une organisation terroriste Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement Des armes «made in Daesh» testées à Mossoul UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
Les dépêches
  • 09:58 | L’explosion est vraisemblablement due à un bombardement israélien contre des réservoirs de carburant stockés près de l’aéroport .
  • 09:56 | Enorme explosion près de l’aéroport de Damas .
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Une élue démocrate au Congrès américain a fustigé la politique folle de son pays en matière de lutte antiterroriste en Syrie et en Irak.

Washington soutient des groupes armés liés à «Daech», affirme une congressiste US

Je crois que chaque Américain sera étonné d'apprendre que depuis des années son gouvernement soutient d'une manière ou d'une autre des groupes armés liés aux organisations terroristes «Al-Qaïda» et «Daech», a affirmé Tulsi Gabbard, représentante d’Hawaï à la Chambre des représentants des États-Unis

S’exprimant lors d’une interview à la chaîne RT, Gabbard a violemment critiqué la ligne politique de la Maison Blanche en Syrie et en Irak.

C'est une politique folle, lorsque nous apportons notre soutien à des groupes armés qui opèrent en réalité aux côtés d'«Al-Qaïda», a-t-elle ajouté.

Cette politique va à l'encontre de ce sur quoi nous devons nous concentrer: vaincre «Al-Qaïda», «Daech» et les autres organisations terroristes, a souligné la congressiste.

Ce n'est pas la première fois que Tulsi Gabbard s'oppose ouvertement à la politique menée par Washington. Après s'être rendue en Syrie début janvier, la responsable américaine a présenté, dans une interview à CNN, une toute autre vision de la situation qui règne dans ce pays. Ainsi, la congressiste a proposé de négocier avec Bachar el-Assad pour trouver une solution au conflit et s'unir pour combattre «Daech».

Des propos qui ont rencontré une vague de critiques dans les médias américains qui se sont mobilisés pour la clouer au pilori.

Source : agences et rédaction

02-03-2017 | 12:04
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut